Lufthansa enfonce le secteur aérien européen (Débriefing actions européennes)

©REUTERS

L'avertissement sur résultats de la compagnie aérienne Lufthansa a fait plonger le titre et les autres valeurs du secteur en Europe. Le marché est attentiste avant la Fed.

Le secteur aérien a animé la séance en Europe alors que les marchés se sont montrés attentistes à deux jours de la réunion de la Réserve fédérale américaine.

A Paris, le CAC 40 a pris 0,43%. A Francfort, le DAX a stagné. A Londres, le FTSE 100 a progressé de 0,16%. L'indice européen Euro Stoxx 50 a augmenté de 0,27% et le Stoxx 600 est resté stable.

Le secteur du transport a lui signé la pire performance en Europe après l'avertissement sur résultats de Lufthansa. Il a perdu 1,30%. Lufthansa a dégringolé de 11,62% et est lanterne rouge du Stoxx 600. Le groupe a abaissé sa prévision de bénéfice pour 2019 en raison de la concurrence tarifaire des compagnies aériennes à bas coûts en Europe. Dans son sillage, Ryanair a perdu 4,39%, EasyJet a lâché 4,37% et Air France-KLM a abandonné 4,27%.

Airbus a avancé en revanche de 2,11%, profitant d'une série de nouvelles commandes annoncées au Salon du Bourget, qui a ouvert ses portes aux professionnels. L'accord-cadre entre la France, l'Allemagne et l'Espagne sur l'avion de combat européen du futur lui a donné le vent en poupe, comme à d'autres industriels impliqués dans le projet: Thales (+2,42%), Dassault Aviation (+0,67%) et Safran (+1,63%).

Le secteur bancaire européen est par contre resté inchangé, alors que les rendements obligataires sont remontés. Deutsche Bank a pris 1,36% après les informations sur un projet de "bad bank" susceptible de regrouper quelque 50 milliards d'euros d'actifs.  A Londres, HSBC (+0,85%) et Standard Chartered (+1,89%) profitent par ailleurs de la hausse des marchés asiatiques après les concessions des autorités de Hong Kong aux opposants à un projet de loi sur les extraditions, même si les manifestations sont appelées à se poursuivre.

H&M a perdu 3,90% après ses ventes trimestrielles, qui ne suffisent pas à dissiper les inquiétudes sur l'évolution des marges du géant suédois du prêt-à-porter.

Euronext a gagné 1,26%. La Caisse des dépôts a annoncé vendredi se renforcer au capital de l'opérateur de marché en achetant des actions détenues par ABN Amro et Société Générale , portant sa participation à 8% à l'issue de l'opération.

Renault a pris 0,81%. Le groupe a annoncé la commercialisation à l'automne d'une nouvelle génération de son véhicule électrique le plus vendu, la citadine Zoe.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n