Microsoft fait plaisir à ses actionnaires

©Photo News

Microsoft a su tirer son épingle du jeu et aller à contre-courant de la tendance, terminant la séance sur une hausse de 1,84% après avoir inscrit un plus haut historique dans la foulée de l'annonce d'un plan de rachats d'actions de 40 milliards de dollars.

Après avoir digéré les décisions prises par la Fed la veille et constaté la bonne tenue du poids lourd Microsoft, les investisseurs s’attendaient à vivre une séance faste, propulsant le S&P 500 à quelques points de ses records.

Mais, les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ont été ravivées par un message agressif du président Trump, rappelant à la cote que rien n’était encore réglé. Au final, le Dow Jones (-0,19%) a changé de direction pour échouer juste en dessous de l’équilibre. Le Nasdaq (+ 0,07%) et le S&P 500 (+ 0,06 point) sont, quant à eux, parvenus à garder la cadence pour terminer sous leurs plus hauts du jour.

Wall Street était soutenue par les Techs, en particulier Microsoft, dont le titre a progressé de 1,84%. Le groupe a ravi les actionnaires en lançant un programme de rachat de 40 milliards de dollars d’actions, tout en augmentant de 11% ses dividendes trimestriels.

Facebook a pris 1,06%. Son patron, Mark Zuckerberg, rencontrait des élus US pour évoquer la régulation du réseau social, en proie à des pratiques anti-concurrentielles.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect