Publicité

Mystère autour d'une action qui a bondi de plus de 2.500%

L'action d'une société holding cotée à Abu Dhabi a enregistré une hausse spectaculaire qui laisse les observateurs perplexes. ©REUTERS

Volumes étroits et spéculation ont dopé le cours de bourse d'une société active dans la pisciculture cotée à Abu Dhabi. Elle affiche un gain de plus de 300% cette année à ce stade.

C'est la hausse boursière à la fois la plus forte et la plus étrange de l'année écoulée. International Holdings Company PJSC (IHC), société holding cotée à Abu Dhabi s'est envolée de 2.574% en un an, sans raison apparente. Il s'agit de la meilleure performance sur cette période parmi les sociétés évaluées à au moins un milliard de dollars, a souligné l'agence Bloomberg lundi.

14
milliards $
La capitalisation boursière d'IHC atteint désormais 14 milliards de dollars, contre 139 millions il y a un an, alors que son actif total s'élevait, à la fin 2019, à 1,1 milliard de dollars.

En évoluant dans de très faibles volumes d'échanges, l'action IHC est ainsi devenue la cinquième plus grande capitalisation boursière des Émirats arabes unis. La société, qui a tiré la plupart de ses revenus de la pisciculture aux Émirats arabes unis l'année dernière, a atteint une valeur de marché de 14 milliards de dollars, contre 139 millions il y a un an.

Prime énorme

La chute des marchés due à la pandémie de coronavirus et le plongeon des prix pétroliers n'ont pas entravé l'irrésistible ascension de son cours de bourse. En 2020, le titre affiche un gain de plus de 300%.

Dans un communiqué publié à la mi-avril, IHC semble invoquer un manque de liquidité du marché pour justifier sa progression spectaculaire en bourse. Le décalage entre la capitalisation boursière de la société et sa valeur comptable est énorme. Selon son dernier rapport annuel, son actif total s'élevait, à la fin 2019, à 1,1 milliard de dollars.

Les acquisitions qu'elle a réalisées ne peuvent pas non plus expliquer cette soudaine appréciation de sa valorisation en bourse. Les volumes de transactions étroits et la spéculation semblent les seules raisons plausibles de cette envolée.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés