Nette hausse des marchés (Débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Les tensions commerciales sont passées au second plan sur les Bourses européennes.

Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse une séance entamée ce jeudi dans le rouge, des publications d'entreprises et des indicateurs américains rassurants redonnant aux investisseurs le goût du risque. Les indices de référence se sont retournés à la hausse à l'approche de la mi-séance avant d'augmenter leurs gains dans le sillage de l'ouverture en hausse de Wall Street, des résultats trimestriels bien accueillis et des données conjoncturelles encourageantes . À Paris, le CAC 40 a gagné 1,37% à 5.448,11 points. Le Footsie britannique a pris 0,78% et le Dax allemand a avancé de 1,74%. L'indice EuroStoxx 50 a progressé de 1,56%, le FTSEurofirst 300 de 1,12% et le Stoxx 600 de 1,27%.

En Europe, l'indice Stoxx des ressources de base (+1,57%) a affiché la meilleure performance sectorielle du jour sur fond de remontée des cours du pétrole, soutenus par des craintes de perturbations de la production en raison de tensions dans la péninsule arabique, et de ceux des métaux de base. Contre la tendance, la plus forte baisse du SBF 120 est pour Ubisoft, qui chute de 12,65% après avoir fait état de résultats et de prévisions inférieurs aux attentes.

A la hausse, Bouygues a pris 1,43% après avoir publié un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes grâce à la solide performance de son activité télécoms.

Ailleurs en Europe, Thyssenkrupp s'adjuge 9,37% après les informations de Reuters sur un possible rachat par le finlandais Kone de sa filiale d'ascenseurs.

Le voyagiste britannique Thomas Cook a vu son titre s’effondrer de 14,72% après avoir dévoilé une spectaculaire perte au premier semestre et des conditions de marché difficiles pour l'été.

Le groupe de luxe Burberry recule fortement (-5,91% ) après avoir vu ses ventes stagner lors de son exercice écoulé. Il ne s'attend en outre à aucune amélioration pour l'année en cours, notamment en raison de l'impact de son plan de transformation qui passe par la réduction de points de vente.

Osram a pris 5,3% après que le groupe a déclaré que les discussions se poursuivent en vue de son rachat par Bain Capital et Carlyle.

Publicité
Publicité

Echo Connect