Pire séance en deux ans pour le Dow Jones

La Bourse de New York a plongé ce lundi sur fond d'accélération du rythme de propagation du coronavirus, les investisseurs s'inquiétant sérieusement des conséquences de l'épidémie sur l'économie mondiale.

Wall Street s’est effondrée ce lundi, les investisseurs s'inquiétant d'un ralentissement économique mondial du fait de la hausse des contaminations du coronavirus hors de Chine. Le Dow a dégringolé de 3,56% à 27.960,80 points. Le Nasdaq a chuté de 3,71% à 9.221,28 points. Le S&P 500 a abandonné 3,35% à 3.225,90 points.

Signe de l'intérêt des investisseurs pour les actifs jugés moins risqués, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américains a dégringolé à 1,366%, contre 1,471% vendredi.

Directement concernées par les conséquences de l'épidémie, qui menace les vols internationaux, les grandes compagnies aériennes ont été à la peine: Delta s'est enfoncée de 6,29%, American Airlines de 8,52% et United de 3,26%. Apple, qui fabrique une grande partie de ses iPhones en Chine, a vu son titre perdre 4,75%. Le secteur des semi-conducteurs a été en recul, Nvidia cédant 7,07%, Micron perdant 3,47% et Texas Instruments lâchant 5,51%. Plusieurs entreprises du secteur de l'énergie, comme Chevron (- 3,94%) et ExxonMobil (- 4,67%), ont aussi souffert, tout comme les technos Facebook (-4,50%) et Microsoft (-4,31%).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés