Pire semaine et pire mois depuis mars à Wall Street

©REUTERS

Les marchés américains ont clôturé en nette baisse, lestés par la résurgence du virus et l'incertitude autour de l'élection américaine.

La Bourse de New York a terminé dans le rouge vendredi, signant ses plus lourdes chutes hebdomadaires et mensuelles depuis mars, préoccupée par la résurgence du virus et une élection présidentielle américaine tendue et incertaine mardi. Le Dow Jones a lâché 0,59% à 26.501,60 points. Le Nasdaq s'est enfoncé de 2,45% à 10.911,59 points. Le S&P 500 a cédé 1,21% à 3.269,96 points. Sur la semaine écoulée, le Dow lâche 6,5%, le Nasdaq 5,5% et le S&P 500 5,6%.

Les résultats annoncés ce trimestre par les techs ont déçu. Apple a plongé de 5,6%, le marché sanctionnant des ventes d'iPhone inférieures aux attentes sur les 3 derniers mois. Amazon a perdu 5,5% après avoir expliqué s'attendre à une augmentation des dépenses liées à la pandémie de coronavirus au cours des derniers mois de l'année, généralement fastes pour l’e-commerce. Facebook (-6,3%) a souffert pour sa part des déclarations de ses dirigeants sur les perspectives 2021, s'attendant à une année plus difficile que prévu initialement. Plus durement sanctionné, Twitter a dégringolé de 21,1% après un nombre décevant de nouveaux utilisateurs.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés