Publicité

Polestar, le "Tesla suédois", va faire son entrée à Wall Street

La Polestar 1, l'un des deux modèles de la marque actuellement en circulation en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. ©AFP

Le constructeur de voitures électriques Polestar va faire son entrée à la Bourse de New York avec une valorisation de 20 milliards de dollars.

Le constructeur suédois de voitures électriques de luxe Polestar a annoncé ce lundi qu'il allait s'introduire en bourse en fusionnant avec une Spac soutenue par le milliardaire Alec Gores et la banque d'investissement Guggenheim Partners.

L’opération, qui est prévue pour être achevée au premier semestre 2022, devrait valoriser ce rival de Tesla à pas moins de 20 milliards de dollars, dette comprise. De quoi placer la société détenue par le suédois Volvo Cars et le chinois Geely, devant un groupe comme Renault en termes de capitalisation boursière, mais juste derrière Nissan.

94%
Les détenteurs actuels d'actions de Polestar, qui transféreront la totalité de leurs intérêts dans la société fusionnée, conserveront une participation d'environ 94%.

Que prévoit l'accord?

L'accord prévoit un apport en espèces d'environ 800 millions de dollars de la part de la Spac Gores Guggenheim, qui s’est introduite sur le Nasdaq en mars dernier. À cet apport s’ajoute un autre de 250 millions de dollars de la part d’investisseurs institutionnels. Polestar, qui est donc soutenu par Volvo Car Group et des filiales du président de Geely, Eric Li, compte également l'acteur hollywoodien Leonardo DiCaprio parmi ses investisseurs.

Les détenteurs actuels d'actions de Polestar, qui transféreront la totalité de leurs intérêts dans la société fusionnée, conserveront une participation d'environ 94%, est-il précisé. Après la fusion, le nouvel ensemble s'appellera Polestar Automotive Holding UK Ltd et se négociera sous le symbole "PSNY" sur le Nasdaq.

Les actions de Gores Guggenheim étaient en hausse de 4% dans les premiers échanges à Wall Street.

Montée en gamme

"Les revenus de la combinaison doivent servir à financer des investissements significatifs dans les modèles et l'expansion des opérations et des marchés pour créer un leader dans le secteur en pleine croissance de l'automobile électrique", indique Polestar dans un communiqué.

Le constructeur prévoit de vendre 290.000 voitures par an d’ici à 2025 dans un marché élargi à une trentaine de pays.

Le fabricant de véhicules haut de gamme propose actuellement deux modèles en circulation en Europe, en Amérique du Nord et en Asie: une voiture hybride connue sous le nom de Polestar 1 et une autre entièrement électrique, la Polestar 2.

Seuls quelque 10.000 d’entre eux ont été livrés l’an dernier, mais le constructeur prévoit d’en vendre 290.000 par an d’ici à 2025 dans un marché élargi à une trentaine de pays, tout en envisageant le lancement trois nouveaux modèles d’ici à 2024.

Ses dirigeants ont ainsi déclaré au salon de l'automobile de Pékin l'année dernière qu'ils avaient un autre modèle de berline plus grande en développement appelé Precept. Ils ont également annoncé en juin dernier leur intention de construire un modèle SUV électrique, baptisé Polestar 3, dans l'usine américaine de Volvo en Caroline du Sud à partir de l'année prochaine.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés