PostNL ne reste pas les bras croisés

En un an, PostNL a presque doublé le nombre de colis livrés. ©Tim Dirven

PostNL a profité de la folie des achats en ligne pendant la pandémie. Le groupe postal néerlandais affiche d’excellents résultats trimestriels.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont pour la première fois privatisé la poste néerlandaise. Après la libération, la poste a été renationalisée. Jusqu’aux années 80, lorsque la poste néerlandaise fut en partie privatisée, tout comme celles de nombreux pays à l’époque. En 2011, l’entreprise – aujourd’hui connue sous son appellation PostNL – a fait son entrée en bourse. C’est ce qui explique que le distributeur de lettres et de colis doive publier des chiffres trimestriels, dont les plus récents sont par ailleurs excellents.

En bref

Valeur boursière: 2,128 milliards d’euros

Nombre de collaborateurs: 40.541

Évolution du cours depuis le début de l’année: +54%

Ratio cours/bénéfice: 10,78

Rendement du dividende: 6,5%

Bons résultats

Le chiffre d’affaires de PostNL augmente de 37,2% pour atteindre 962 millions d’euros. Près des deux tiers du chiffre d’affaires du groupe proviennent de la branche de distribution de colis, qui a réalisé un chiffre d’affaires supérieur de 248 millions à celui du premier trimestre 2020. L’entreprise néerlandaise a distribué 108 millions de colis, contre 67 millions un an plus tôt, mais précise que 26 millions de colis sont non récurrents, car résultant de la crise du coronavirus.

Le bénéfice d’exploitation normalisé (ebit) est multiplié par huit pour atteindre 130 millions d’euros. Ici également, PostNL ajoute en toute transparence que près de 42 millions d’euros sont probablement liés à la pandémie et ne sont donc pas récurrents. En bas du tableau, on découvre un bénéfice net de 149 millions d’euros, soit près de 15 fois plus qu’un an plus tôt (10 millions d’euros). PostNL affiche un flux de trésorerie disponible de 159 millions d’euros.

Cours de bourse décevant

"Ces derniers temps, l’action a beaucoup progressé, ce qui ne laisse plus de marge de hausse."
Thomas Couvreur
Analyste chez KBC Securities

Malgré ces excellents résultats trimestriels, l’action PostNL a cédé 5,58% en Bourse d’Amsterdam ce lundi. Pour Thomas Couvreur, analyste chez KBC Securities, ce recul n’est pas lié aux résultats de l’entreprise, mais surtout au cours déjà élevé de l’action. "Ces derniers temps, l’action a beaucoup progressé, ce qui ne laisse plus de marge de hausse." Il a modifié sa recommandation d’"acheter" à "accumuler". Un autre facteur d’incertitude est le procès à venir concernant une fraude aux sous-traitants. L’entreprise aurait déclaré comme sous-traitants des entreprises qui n’existent plus.

Couvreur estime, à l’instar de la plupart des investisseurs, que les résultats du groupe postal retrouveront leur cours normal après la fin des mesures sanitaires. Il faudra cependant attendre le plan d’innovation digitale des Néerlandais. Grâce aux bons résultats financiers, on peut s’attendre à ce que 25 millions d’euros soient investis en 2021, au lieu des 15 millions prévus pour ce plan de 80 millions d’euros.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés