Pourquoi Dr. Martens se fait botter les fesses en bourse

Sur son dernier exercice, Dr Martens a vendu 12,7 millions de paires de ses emblématiques "Docs" en cuir noir. ©Bloomberg

Malgré un bon rapport annuel, Dr. Martens a fortement reculé en bourse. Le marché a sanctionné le manque d'ambition du chausseur britannique.

Arrivé à la Bourse de Londres en janvier dernier, Dr. Martens était particulièrement secoué sur le marché londonien ce jeudi matin. Son action a fondu de 11,47% pour terminer à 438,20 livres.

Le spécialiste britannique des bottines en cuir a dévoilé, avant le début des échanges, les résultats annuels de son exercice clos le 31 mars dernier. Des résultats affectés par les fermetures de magasins en raison de la crise sanitaire.

Dr. Martens est sur de bons rails, même si le résultat est relativement faible en Asie-Pacifique.
Les analystes de Morgan Stanley

Toutefois, Dr. Martens s'est bien défendu avec une hausse de 22% de ses revenus, essentiellement gonflés par les ventes en ligne. Le chiffre d'affaires du chausseur a grossi de 15%, à 773 millions de livres, ce qui est conforme aux prévisions établies lors de son introduction en bourse, à savoir une croissance de l'ordre de 14 à 15%.

Une IPO qui a laissé des traces

Mais le marché sanctionne le peu de détails chiffrés fournis par l'entreprise sur ses performances actuelles, le CEO se limitant à dire que l'année a bien démarré. Le spécialiste de la botte laisse donc ses prévisions inchangées.

Les suiveurs de l'action notent toutefois que Dr. Martens est sur de bons rails, même si la performance 2020-2021 est relativement faible en Asie-Pacifique, une région où la concurrence fait beaucoup mieux.

500
Livres sterling
Le consensus des analystes fixe un objectif de cours d'un peu plus de 500 livres pour l'action Dr. Martens, entrée en janvier dernier à Londres au prix de 370 livres.

Pour expliquer la chute du jour, les analystes de Morgan Stanley pointent, par ailleurs, le départ de deux directeurs, celui du marketing et celui du numérique, annoncé en marge des résultats. Signe qu'en coulisses, l'IPO de janvier dernier a laissé des traces.

Sur le plan comptable aussi, elle a eu un impact. Le bénéfice avant impôts a diminué de 52%, à 35,7 millions de livres sterling, contre 74,8 millions un an plus tôt. La société a inscrit 80,5 millions de livres sterling de coûts exceptionnels liés à son introduction en bourse.

Un premier dividende cette année

Les actions de Dr. Martens ont enregistré de solides performances depuis leur introduction en bourse à 370 livres en janvier (voir graphique). Elles ont clôturé mercredi à 495 livres, valorisant l'entreprise à 5 milliards de livres. De quoi relativiser la claque de plus de 11% subie ce jeudi.

Des sept analystes qui suivent la valeur, cinq recommandent à leurs clients de conserver leurs titres Dr. Martens et deux sont à l'achat. L'objectif de cours moyen à 12 mois est de 500,83 livres. Piral Dadhania, de RBC Capital Markets, est le plus ambitieux avec un prix cible de 550 livres.

Dr. Martens prévoit de commencer à verser un dividende au cours de l'exercice 2021-22.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés