Pourquoi Tesla n'est pas dans le SP 500

Tesla, la société d'Elon Musk attend le 22 juillet pour savoir si elle est éligible pour le S&P500. ©AFP

Le titre Tesla doit satisfaire au critère de rentabilité exigé par S&P pour pouvoir intégrer son indice. Il pourrait y arriver au second semestre si Tesla dégage un bénéfice.

Malgré la capitalisation record de Tesla, qui a dépassé celle de Toyota mercredi, le constructeur automobile ne figure pas dans l'indice S&P500.

387 millions
de dollars
Les analystes s'attendent à une perte de près de 390 millions de dollars pour Tesla au deuxième trimestre.

Le titre pourrait être inclus dans l'indice après le 22 juillet, date où la société d'Elon Musk publiera ses résultats du deuxième trimestre. Si celle-ci indique un bénéfice sur la période, elle pourrait être éligible pour le S&P500. Car les critères de l'indice exigent un bénéfice cumulable dans le temps.

Tesla a déclaré un bénéfice net au cours des trois derniers trimestres: 143 millions de dollars au troisième trimestre de 2019, 105 millions de dollars au quatrième trimestre et 16 millions de dollars au premier trimestre de 2020.

Pessimisme de certains analystes

Mais en ce qui concerne le deuxième trimestre de cette année , les analystes ne sont pas optimistes pour le constructeur automobile. Ceux qui ont été sondés par FactSet ont prévu, en moyenne, une perte de 387 millions de dollars, selon le Wall Street Journal.

Des livraisons de véhicules plus élevées que prévu devraient augmenter le bénéfice de Telsa
Dan Levy
Analyste chez Credit Suisse

Toutefois, chez Credit Suisse, l'analyste Dan Levy estime que les prévisions du marché sont trop pessimistes. "Des livraisons de véhicules plus élevées que prévu devraient augmenter le bénéfice de Tesla" prévoit-il. Car au premier trimestre, la société a créé la surprise avec des livraisons d'automobiles plus élevées qu'attendu. "Tesla pourrait être en mesure de dépasser les attentes en réduisant les dépenses, en stimulant les ventes de crédits réglementaires et en reconnaissant davantage de revenus liés à son système de conduite automatisée", ajoute l'analyste.

Tesla a dépassé les estimations de Wall Street pour les livraisons de véhicules au deuxième trimestre ce jeudi, alors même que l'usine principale du constructeur de voitures électriques à Fremont a été fermée en raison des bordures liées au coronavirus. La société a livré 90 650 véhicules au cours du trimestre, au-dessus des estimations de 74 130 véhicules, selon les données de Refinitiv. Elle a livré 80 050 unités de son nouveau véhicule utilitaire sport modèle Y et du modèle 3 pour le trimestre.

L'indice S&P est révisé tous les trimestres.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés