Que doit faire Apple avec sa montagne de cash? Acheter Netflix, conseille JPMorgan

©REUTERS

Selon la banque d'affaires américaine, Netflix constituerait "la meilleure option stratégique" pour Apple, confronté à un net ralentissement des ventes de son téléphone vedette.

Avec 130 milliards de dollars de trésorerie, Apple est en position de force pour faire ses emplettes sur les marchés américains. Netflix, mais aussi l'éditeur de jeux vidéos Activision Blizzard ou encore Sonos, le spécialiste de la sonorisation sans fil, sont les proies le plus souvent citées. 

Lundi, la banque JPMorgan Chase a estimé dans une note destinée aux investisseurs que ces "trois industries à valeur stratégique" pouvaient "offrir des relais de croissance" très intéressants pour la marque à la pomme. Les analystes de la banque pointent particulièrement les avantages d'un mariage avec Netflix, ce qui serait selon eux "la meilleure option stratégique" pour Apple. Le groupe de Tim Cook aurait alors à ses côtés un ténor de la vidéo en ligne, de quoi engranger massivement les revenus publicitaires à l'image du YouTube d'Alphabet (qui détient aussi Google) et de Facebook. 

Un mariage, mais à quel prix? 

Selon JPMorgan, l'hypothèse d'une union dépendra surtout du prix que Netflix  demandera. La perle de la vidéo affichait à la clôture de ce lundi une capitalisation boursière de 153 milliards de dollars. L'action Netflix, gonflée par les rumeurs de rachat, dépasse actuellement les 350 dollars alors qu'elle naviguait autour des 250 dollars à la fin décembre. 

Apple - et ses 810 milliards de capitalisation - n'a pas le profil de l'acheteur agressif. Près de 40 ans après son entrée en Bourse, l'entreprise californienne n'a mis la main sur une société cotée qu'a deux reprises, selon les données de l'agence Bloomberg. De plus, Apple s'attaque principalement à des proies de plus petites tailles, comme l'acquisition en 2014 de Beats Electronics pour 3 milliards de dollars ou encore sa participation avec d'autres entreprises au rachat à 18 milliards de Toshiba Memory Corp. Netflix joue dans une autre division. Pour cette raison, le rachat du fabricant d'enceintes connectées Sonos   semble une cible plus adéquate avec une capitalisation de 1,2 milliard de dollars.  

L'arrivée d'Apple sur le terrain des jeux vidéos avec un rachat d'Activision Blizzard   est la piste la plus intéressante, selon les analystes de JPMorgan. Avec une valorisation de 35 milliards de dollars, l'éditeur de Call of Duty, Candy Crush et World of Warcraft attire tous les mois environ 345 millions de joueurs. De quoi élargir encore plus la fanbase d'Apple et rassurer les investisseurs sur sa faculté à rebondir. 

Il faut dire que la donne a changé. Le profil prudent du groupe technologique est confronté ces derniers mois à l'essoufflement des ventes d'iPhone. Le ténor des marchés US a perdu plus de 25% à Wall Street depuis son pic d'octobre dernier. De belles noces pourraient donc apaiser les investisseurs. 

Publicité
Publicité

Echo Connect