Publicité

Rebond des minières et pétrolières (Débriefing actions européennes)

Les Bourses européennes sont reparties en hausse. ©AFP

Les espoirs d'une reprise de l'activité économique ont porté les valeurs les plus exposées au cycle.

Les bourses européennes ont terminé en forte hausse, effaçant une partie de leurs pertes de la semaine dernière, les espoirs placés par les investisseurs dans la reprise de l'activité l'emportant sur les risques de dommages économiques durables résultant des mesures de confinement des derniers mois.

À Paris, le CAC 40 a gagné 5,16%. À Londres, le FTSE 100 a pris 4,29% et à Francfort, le Dax a avancé de 5,67%. L'indice EuroStoxx 50 s'est adjugé une hausse de 5,1%, et le Stoxx 600 de 4,07%. Ce dernier a cédé 3,76% la semaine dernière et le CAC 40 5,98%, leur plus mauvaise performance hebdomadaire depuis la mi-mars, principalement en raison des craintes d'une reprise plus lente que prévu de l'économie mondiale après le pic des mesures de confinement liées à la pandémie de Covid-19.

Les plus fortes hausses sectorielles en Europe ont profité à des secteurs cycliques à commencer par les matières premières (+8,03%) et l'automobile (+7,96%). Les valeurs pétrolières ont en outre bénéficié de la hausse des cours du brut, qui ont permis à l'indice Stoxx européen du pétrole et du gaz de progresser de 6,45%. BP a pris 8,2%, Eni 1,61% et Total 7,4%. Ce dernier a également été favorisé par l'annonce de l'abandon du projet de rachat d'activités d'Occidental Petroleum au Ghana et celle de l'acquisition d'actifs de gaz et d'électricité d'EDP au Portugal.

Thyssenkrupp a pris 12,47% après les informations de Reuters selon lesquelles le groupe discute avec plusieurs sidérurgistes d'une possible alliance. Parmi les candidats potentiels à un partenariat, ArcelorMittal s'est adjugé 7,34% et le suédois SSAB 9,99%.

Ryanair a gagné 15,76%. Le transporteur aérien a dégagé un bénéfice net d'un milliard d'euros pour l'exercice achevé fin mars, en hausse de 13%, mais prévoit d'être dans le rouge pour le trimestre en cours, qui sera marqué par les effets de la pandémie de coronavirus.

Euronext a pris 3,04%. Crédit Suisse a relevé son objectif de cours de 82 à 90 euros, tout en maintenant sa recommandation à "surperformer".

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés