Rebond du secteur auto, l'alimentation à la peine (Débriefing actions européennes)

©EPA

Le secteur automobile a rebondi en Europe après un feu vert pour la fusion FCA-Renault. Aryzta pèse sur le secteur de l’alimentation.

Les indices européens ont progressivement basculé dans le vert grâce au rebond des futures de Wall Street malgré un début de séance lesté par le repli du secteur technologique après des informations selon lesquelles les géants américains du numérique sont dans le viseur des autorités de la concurrence. L’espoir d’une baisse des taux d’intérêt aux Etats-Unis a également tiré la tendance vers le haut.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,51% . À Francfort, le Dax a pris 1,51% et à Londres, le FTSE a avancé de 0,141%. L'EuroStoxx 50 de la zone euro a gagné 1,11% et le Stoxx 600 0,59%.

Le secteur automobile a emmené la hausse des marchés en Europe. Il a gagné 3,09%. Au sein du secteur, Faurecia a pris 6,64% et Fiat Chrysler 3,87%. Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et l'Etat français ont résolu au cours de la nuit leurs points de désaccord relatifs au projet de fusion soumis la semaine dernière par le constructeur automobile italo-américain à Renault, ont déclaré à Reuters trois sources en amont d'un conseil d'administration du groupe français consacré à cette proposition.

Kindred Group signe la plus forte hausse du Stoxx 600. Le titre a pris 8,94% grâce à l’annonce du lancement de sa marque Unibet dans le New Jersey, qui marque sa première présence commerciale aux Etats-Unis.

CGG a bondi de 13,45% après l'annonce d'un accord portant sur le transfert au groupe Shearwater de cinq navires.

Ubisoft a par contre perdu 3,27% et se place parmi les pires performances du Stoxx 600. Le marché s'inquiète d'une vente importante d'actions de la société par la famille fondatrice Guillemot lors des derniers jours.

Le titre Bang & Olufsen (B&O)a plongé de près de 17% en Bourse de Copenhague après le troisième avertissement sur résultats émis en six mois par le fabricant danois de télévisions et d'enceintes haut de gamme, à la suite de ventes annuelles plus faibles que prévu en Europe.

L’avertissement sur résultat du groupe alimentaire suisse Aryzta (-13,02%) a pesé sur le secteur de l’alimentation (-1,04%) en Europe, lanterne rouge du jour.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés