Rebond technique en Europe (débriefing actions européennes)

©AFP

Les marchés d’actions ont rebondi sur des espoirs d’un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis.

Les principales Bourses européennes sont reparties de l'avant ce vendredi après leur net repli de la veille, les investisseurs saluant les dernières déclarations de Donald Trump, qui a évoqué la possibilité d'un accord prochain avec la Chine même si les négociations n'ont pas repris entre les deux grandes puissances économiques. Les investisseurs ont à peine réagi à la démission de la Première ministre britannique Theresa May, qui prendra effet le 7 juin, et sont restés focalisés sur les tensions sino-américaines. À Paris, l'indice CAC 40 a avancé de 0,67%. À Francfort, le DAX a progressé de 0,49% et à Londres, le FTSE-100 s'est adjugé 0,65%. L'indice Euro Stoxx 50 de la zone euro a pris 0,70% et le Stoxx 600 est monté de 0,56%.

Du côté des valeurs, Casino, dont la cotation avait été suspendue pendant la majeure partie de la séance de jeudi, a bondi de 7,48% après l'annonce du placement sous procédure de sauvegarde de sa maison mère, Rallye (-61,25%). Des analystes et des traders estiment que cette procédure soulage Casino d'un poids important et évoquent des rachats de positions vendeuses à découvert. Selon le directeur financier du groupe, l'activité de Casino n'est pas impactée par les difficultés de la maison mère.

Les secteurs les plus affectés jeudi par les craintes sur le commerce et la croissance ont rebondi : l'indice Stoxx de l'automobile a repris 0,49%, celui de la technologie 0,36% et celui du pétrole et gaz 0,29% avec le rebond des cours du pétrole.

L’optimisme modéré sur les marchés a profité  au spécialiste du luxe Burberry, très dépendant du marché chinois,  qui a gagné 1,26% à 1.808,50 pence. Autre secteur dépendant de l'appétit chinois, les groupes métallurgistes et miniers Antofagasta (+2,87% à 802 pence), Anglo-American (+2,26% à 1.944 pence) et BHP (+2,42% à 1.800 pence) ont tiré le FTSE-100 vers le haut.

Le titre GAM Holding a bondi de plus de 15% en Bourse de Zurich et a connu sa meilleure journée depuis sa première cotation en 1991 après l'annonce de l'entrée d'un fonds de George Soros au capital du gérant d'actifs suisse.

A la Bourse de Paris, le titre Crédit Agricole a signé le plus fort recul du jour (-4,59%). Le titre subi le contrecoup d’un recul du bénéfice de 11% du groupe au premier trimestre.

Publicité
Publicité

Echo Connect