Publicité

Regain d'aversion au risque (débriefing actions européennes)

©AFP

De nouveaux cas d'infection au coronavirus ont fait craindre aux investisseurs que la reprise de l'économie soit plus lente qu'espéré. ArcelorMittal et Thyssenkrupp ont subi de nets revers.

Les marchés européens ont fini en ordre dispersé lundi, certains investisseurs ayant choisi de réduire leur exposition au risque dans la crainte d'une résurgence de la pandémie de coronavirus. Parmi les principaux indices nationaux, le Cac 40  français a perdu 1,31%, le FTSE 100  britannique a grignoté 0,06% et le Dax  allemand a abandonné 0,73%.

En Allemagne, le seuil critique de 50 nouvelles contaminations au coronavirus pour 100.000 habitants a été franchi dans trois cantons. En Chine, de nouveaux cas d'infection ont été relevés dans la ville de Wuhan, d'où était partie la pandémie. Ces informations font craindre à certains investisseurs que la levée progressive des mesures de confinement prenne plus de temps que prévu, ce qui ralentirait encore la relance de l'économie mondiale.

En conséquence, les valeurs les plus exposées à la conjoncture économique ont subi un courant vendeur, tandis que des actions considérées comme plutôt défensives ont tiré profit de la situation.

ArcelorMittal se refinance

Parmi les titres traités lundi, ArcelorMittal  a plongé de 16,20%. Le groupe sidérurgique a annoncé un plan de refinancement de 2 milliards de dollars en actions et obligations convertibles. Le groupe entend réduire son endettement pour augmenter sa solidité financière durant la pandémie de coronavirus. La semaine dernière, l'agence d'évaluation financière Moody's avait rétrogradé la note d'ArcelorMittal en catégorie spéculative à cause de son exposition à des industries cycliques telles que l'automobile et la construction.

En Bourse de Francfort, Thyssenkrupp  a chuté de 8,09%. Le conglomérat industriel doit annoncer ses résultats trimestriels ce mardi. La banque d'investissement Baader Helvea estime que les mesures de confinement auront un impact important sur les chiffres du groupe allemand. Selon elle, les activités de Thyssenkrupp dans les technologies automobiles et l'acier en Europe seront déficitaires.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés