Résultats de sociétés: des avertissements en série qui inquiètent

©Photo News

Danone, Volvo, Thales et Renault ont tous averti d'un ralentissement de leur chiffre d'affaires. Les marchés d'actions ont accueilli très froidement ces annonces, alors que les dernières données économiques chinoises font craindre pour la croissance mondiale.

La saison des résultats d'entreprises a offert son lot de mauvaises surprises. Les marchés d'actions européens ont accueilli très froidement les avertissements de résultats dans le secteur automobile, mais aussi chez Danone et Thales

Le constructeur automobile Renault  a averti jeudi que, sur l'ensemble de l'année, ses ventes allaient se contracter et que sa marge serait plus basse que prévu dans l'automobile en raison de difficultés sur certains marchés, comme la Turquie et l'Argentine, dans un contexte général défavorable pour le secteur.

Dans le sillage de Renault, PSA  abandonne 1,4%.

Ralentissement économique en 2020

Volvo a observé le plus fort recul de son titre cette année après la publication de ses résultats. Les commandes du groupe pour les camions ont chuté de 45% sur un an, plus que ce que les analystes attendaient. Pour 2020, la société s'attend à un déclin du marché américain de 29% et du marché européen de 14%, après une demande plus forte que la moyenne dans les deux régions.

Les fabricants de camion se préparent pour une période de vaches maigres alors que le cycle économique ralentit. Le Fonds Monétaire International a revu à la baisse pour la cinquième fois d'affilée ses prévisions pour l'économie mondiale. Résultat, les clients de Volvo réduisent leurs investissements, a constaté Martin Lundstedt, CEO de la société. 

L'indice Stoxx de l'automobile perd 1,6%, la plus forte baisse sectorielle en Europe. 

La punition est sévère également pour Danone . Les résultats du troisième trimestre publiés par le géant français de l'agroalimentaire sont inférieurs aux attentes du marché et le groupe a dit revoir son objectif de croissance du chiffre d'affaires en données comparables pour 2019, entre +2,5% et +3,0% contre autour de 3% précédemment. "Les conditions météorologiques n'ont pas été favorables dans nos marchés clés" cet été, a expliqué la directrice financière Cécile Cabanis lors d'une conférence téléphonique.

Thales  souffre aussi après avoir abaissé jeudi son objectif de croissance organique pour 2019, en raison de ventes plus faibles que prévu dans ses divisions "Aérospatial" et "Défense & Sécurité".

Ces avertissements sur résultats sont tombés alors que la Chine a annoncé un fort ralentissement de sa croissance économique au troisième trimestre, tombant à 6% sur un an.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect