Retour de l'optimisme (débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Des espoirs d'avancées dans les dossiers de la guerre commerciale et du Brexit ont encouragé le retour des investisseurs vers les actions. Le secteur automobile s'est distingué, tout comme les valeurs bancaires.

Après avoir battu en retraite à la fin de la semaine dernière, les indices boursiers européens sont repartis à la hausse ce lundi. Les investisseurs se montrent plus optimistes au sujet des négociations entre les Etats-Unis et la Chine en matière commerciale. Samedi, le vice-Premier ministre chinois Liu He a fait savoir qu'il y avait eu des "progrès substantiels" dans les discussions de son pays avec les USA.

Par ailleurs, les craintes d'un Brexit sans accord fin octobre se sont dissipées parce que le Royaume-Uni a envoyé une lettre de demande de report de l'échéance à l'Union européenne.

Les évolutions favorables de ces deux dossiers, principales préoccupations des grands investisseurs en ce moment, a encouragé une plus grande exposition des portefeuilles aux actifs risqués. De quoi soutenir la hausse des principaux indices boursiers: le CAC 40  a gagné 0,21%, le Dax  a pris 0,91% et le FTSE 100  a avancé de 0,18%.

Les valeurs cycliques ont été les plus sollicitées. Les actions sensibles à la conjoncture se comportent mieux en cas de détente sur le front de la guerre commerciale. C'est ce qui explique pourquoi les titres des sociétés actives dans les matières premières et les actions des entreprises du secteur automobile ont figuré en tête des hausses du jour. A titre d'exemple, Valeo  a gagné 4,32%, Faurecia  a pris 3,59%, Fiat Chrysler  a grimpé de 1,23%, Continental  a progressé de 1,38% et Daimler  a avancé de 1,60%.

Les valeurs bancaires se sont également bien comportées. Les actions des institutions financières sont très sensibles à la conjoncture. De plus, les taux d'intérêt à long terme continuent leur mouvement de hausse. Ce lundi, le taux du Bund à dix ans, référence du marché de la dette en zone euro, est revenu à -0,35%, contre -0,38% vendredi. Il était encore de -0,59% deux semaines plus tôt... Cette tension permet à la courbe des taux d'être plus inclinée: l'écart entre taux courts et taux longs a grandi, ce qui est bon pour les banques qui tirent leurs profits en empruntant à court terme pour prêter à long terme. Parmi les actions bancaires en vue ce lundi, citons Société Générale  (+1,98%), BNP Paribas  (+1,75%), Deutsche Bank  (+2,95%) ou encore Crédit Suisse  (+2,10%).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect