Publicité

Robinhood vise grand pour son introduction en bourse

Robinhood vise une valorisation de 35 milliards de dollars. ©REUTERS

L'application de trading a dévoilé un prix d'introduction entre 38 et 42 dollars et vise 35 milliards de dollars de valorisation. Elle n'a toutefois pas fixé de date.

35
Milliards de dollars
L'entrée en bourse de Robinhood pourrait valoriser la société à ce niveau.

L'entrée en bourse de Robinhood se précise. L'application de trading, qui a gagné en popularité depuis la pandémie de Covid-19, a indiqué dans un document transmis à la Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés d'actions américains, des détails sur son prix d'introduction. La société a fixé celui-ci entre 38 et 42 dollars. Si elle atteint le haut de la fourchette, elle pourrait lever jusqu'à 2,31 milliards de dollars d'argent frais. Elle toucherait aussi une valorisation de 35 milliards de dollars.

Robinhood n'a toutefois pas annoncé de date précise pour son introduction en bourse sur le Nasdaq.  La société a démarré son roadshow auprès des investisseurs. Elle devrait adapter son prix d'introduction en fonction de la demande de ceux-ci.

Avec 2,3 milliards de dollars, Robinhood signerait la cinquième plus grande opération cette année sur les marchés américains, selon Bloomberg.

L'agence d'informations financières Bloomberg a calculé qu'avec 2,3 milliards de dollars, Robinhood signerait la cinquième plus grande opération cette année sur les marchés américains, où 648 sociétés ont levé environ 218 milliards de dollars depuis janvier. Un record. Mais cette opération arrive aussi dans un contexte moins favorable pour les introductions en bourse, alors que les marchés d'actions sont plus volatils. Aussi, tous les regards seront tournés vers la société au moment officiel de son entrée sur le Nasdaq.

Populaire, mais critiqué

L'operation est très attendue par les investisseurs, y compris les novices qui ont été attirés sur l'application de trading depuis la pandémie. Robinhood a d'ailleurs déclaré vouloir réserver entre 20 et 35% de ses actions à ses propres clients. Le courtier a gagné en popularité grâce à l'absence de commission de trading.  Mais celle-ci lui a aussi attiré des ennuis auprès des régulateurs de marché qui  reprochent au courtier de ne pas avoir divulgué entièrement la façon dont il vend les ordres de ses clients à des sociétés de trading à haute fréquence.

Robinhood avait aussi suscité de nombreuses critiques pour avoir facilité l'accès à des investisseurs novices à des produits d'investissement risqués comme les options. En juin, la Financial Industry Regulatory Authority lui a infligé une amende de près de 70 millions de dollars, un record pour l’autorité de marché. La Finra a allégué que le courtier  avait induit ses clients en erreur au sujet du trading sur marge et avait manqué à sa surveillance de sa technologie et des approbations pour les traders d'options. Robinhood n'a ni admis ni nié les allégations.

Une société rentable

7,45
Millions de dollars
Robinhood avait dégagé un bénéfice en 2020 grâce à l'afflux de nouveaux investisseurs durant la pandémie.

L'autre atout de Robinhood repose sur sa rentabilité. Le courtier avait révélé au début du mois dans le cadre de son introduction en bourse avoir dégagé un bénéfice net de 7,45 millions de dollars et un chiffre d'affaires de 959 millions de dollars en 2020, après avoir essuyé une perte de 107 millions de dollars l'année précédente.

La folie des actions meme, comme GameStop et AMC Entertainement, a multiplié ses revenus par quatre entre janvier et mars. Mais la frénésie des investisseurs sur sa plateforme lui a causé aussi des problèmes. Robinhood avait dû solliciter des fonds d'urgence de 3,4 milliards de dollars suite à des appels de marge des chambres de compensation.

Salesforce Venture, le bras financier de la société Salesforce.com, a indiqué qu'il achèterait jusqu'à 150 millions de dollars d'actions de Robinhood, selon le document du courtier. Les deux fondateurs de l'application de trading, Vladimir Tenev et Baiju Bhatt, détiendront au terme de l'introduction en bourse la majorité des votes. Le premier obtiendra 26,2% des votes liés aux actions détenues, et le second environ 39%.

Le résumé

  • Robinhood a fixé entre 38 et 42 dollars son prix d'introduction.
  • Le courtier en ligne, qui a profité de l'arrivée massive de nouveaux investisseurs durant la pandémie, n'a pas donné de date précise pour son entrée sur le Nasdaq.
  • Il signera, s'il collecte 2,3 milliards de dollars au terme de son opération, la cinquième plus grande introduction en bourse cette année sur les marchés américains.
  • Les deux fondateurs de la société garderont la majorité des droits de vote.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés