Séance volatile à New York, GameStop dans le rouge

©REUTERS

Wall Street a conclu désorientée et sans conviction ce vendredi, le Nasdaq étant le seul indice à récupérer une mince partie des lourdes pertes de la veille, provoquées par des craintes d'inflation qui rendent les marchés nerveux.

La Bourse de New York, qui avait tenté de repartir de l'avant à l'ouverture, a clôturé en ordre dispersé ce vendredi, après sa plus forte chute depuis octobre la veille, du fait des anticipations d'inflation qui rendent les marchés nerveux. Le Dow Jones a cédé 1,50% à 30.932,37 points, tandis que le S&P 500 a reculé de 0,48% à 3.811,15 points. De son côté, le Nasdaq a gagné 0,56% à 13.192,34 points. La forte progression des taux d'emprunt sur la dette publique – les bons du Trésor à 10 ans notamment -, est venue réveiller les craintes inflationnistes. Le rendement des obligations d'Etat américaines à 10 ans s'établissait à la clôture de Wall Street autour de 1,39% après avoir atteint jeudi un pic à 1,61%, un niveau plus vu depuis février 2020.

Côté valeurs, Twitter a grimpé de 3,31% après avoir terminé en hausse de 3,71% jeudi, alors que le groupe a affiché son objectif de doubler ses revenus d'ici fin 2023. Les titres pétroliers Chevron et ExxonMobil ont perdu plus de 2% dans le sillage d'un repli des cours de l'or noir. Le revendeur de jeux vidéo GameStop a, lui, interrompu sa flambée des deux dernières séances, cédant 6,43%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés