Semaine bousculée par les taux obligataires à New York

©Anthony Behar/Sipa USA

Les marchés américains ont terminé sans direction ce vendredi, au terme d'une semaine marquée par la hausse des taux obligataires.

Wall Street a conclu en ordre dispersé une semaine volatile marquée par la hausse des taux obligataires et les décisions de la Banque centrale américaine. Le Dow Jones a abandonné 0,71% à 32.627,97 points. Le Nasdaq, qui avait accusé sa plus forte chute en trois semaines la veille, a rebondi de 0,76% à 13.215,24 points. Le S&P 500 a lâché 0,06% à 3.913,10 points. Inversant une tendance récente, les valeurs dites de croissance ont largement dépassé les valeurs de rendement, considérées comme susceptibles de profiter le plus de la reprise économique après la pandémie de coronavirus. Le rendement des obligations américaines à 10 ans, qui a fortement augmenté au cours des sept dernières semaines en raison des prévisions de croissance, est resté proche d'un pic de 14 mois à 1,742%. 

Facebook a fini en hausse de 4,12%, plus forte contribution à la hausse du Nasdaq et du S&P 500, après que Mark Zuckerberg a déclaré que les changements imminents de la politique de confidentialité d'Apple sur les ventes de publicités laisseraient le réseau social dans une "position plus forte".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés