Shell et Siemens sanctionnés (débriefing actions européennes)

La Bourse de Francfort. ©EPA

Dans un marché en hausse dans l'espoir de nouveaux soutiens monétaires, les investisseurs se sont focalisés sur les résultats. Ceux de SocGen ont été bien accueillis, pas ceux de Shell ni de Siemens.

Sur les marchés européens, les hausses se sont imposées, ce jeudi. Après la publication de statistiques décevantes aux Etats-Unis, notamment sur l'activité manufacturière, les investisseurs se sont mis à espérer de nouvelles interventions de la Réserve fédérale dans les prochains mois, après la première baisse de taux depuis 2008 annoncée mercredi soir. Autrement dit, les mauvaises nouvelles sont devenues, aux yeux des intervenants des marchés, de bonnes nouvelles... Cette lecture inversée de la situation économique a débouché sur une clôture majoritairement positive en Europe. Parmi les principaux indices boursiers, le Cac 40 a gagné 0,70% et le Dax  a pris 0,53%. L'indice britannique FTSE 100  a quant à lui cédé 0,03%, affecté par la chute de Shell.

Royal Dutch Shell   a chuté de 4,90%. Le groupe pétrolier a dévoilé un bénéfice trimestriel largement inférieur aux attentes, à cause de la baisse des prix du gaz et de ses marges de raffinage. Les investisseurs s'inquiètent également de l'augmentation de la dette du groupe.

A Paris, Société Générale  a bondi de 5,83%. Le groupe bancaire a annoncé des revenus et un bénéfice net supérieurs aux attentes au deuxième trimestre. De plus, le groupe français a signalé que son ratio de fonds propres au sens strict avait atteint 12% et était en mesure de rester à ce niveau, ce qui éloigne les craintes émises par certains analystes au sujet d'une possible future augmentation de capital. Les analystes de Jefferies estiment que la banque a dépassé les attentes des investisseurs et prévoient que l'action surpassera ses pairs du secteur bancaire.

Veolia Environnement  a perdu 2,54%. Le groupe de gestion de l'eau et des déchets a pourtant annoncé des résultats en ligne avec les attentes, selon Jefferies, et il maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Mais Veolia annoncera aussi, en février 2020, un nouveau plan stratégique qui comportera des acquisitions importantes, une perspective qui a pu conduire certains investisseurs à prendre leurs bénéfices.

Siemens , dont l'action s'est dépréciée de 4,03% à Francfort, a annoncé un bénéfice inférieur aux attentes. Le groupe allemand a souffert du ralentissement de l'activité industrielle mondiale. Il a maintenu ses prévisions pour 2019 tout en concédant qu'il devenait de plus en plus difficile de continuer à prévoir une hausse modeste du chiffre d'affaires.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect