Signify plébiscité, Thalès déçoit (Débriefing actions européennes)

©REUTERS

Les résultats d'entreprises ont de nouveau animé la séance. Signify, Pernod Ricard et Publicis ont dépassé les attentes du marché.

Les Bourses européennes ont terminé en baisse, la montée des tensions entre Washington et Pékin éloignant les investisseurs des actifs risqués.

À Paris, le CAC 40 a perdu 1,54%, à un plus bas de dix jours. À Francfort, le Dax a cédé 2,02% et à Londres, le FTSE 100 a abandonné 1,41%. L'EuroStoxx 50 de la zone euro a reculé de 1,8% et le Stoxx 600 de 1,7%.

Tous les secteurs en Europe ont accusé une baisse, mais le compartiment de la technologie (-3,75%) a souffert tout particulièrement à la suite du recul du Nasdaq la veille, des déboires d'Apple et de la publication mal accueillie d'Intel, qui a perdu jeudi 9% après la clôture de Wall Street après avoir annoncé que le développement de l'un de ses processeurs avait pris six mois de retard. STMicroelectronics, Dassault Systèmes, SAP et ASML ont reculé de 2,71% à 6,23%.

Le compartiment des ressources de base, très sensible aux tensions géopolitiques, a abandonné 1,05% avec, à Paris, un repli de 2,19% pour ArcelorMittal.

Du côté des résultats, Thales a perdu 6,25% après avoir réduit ses prévisions financières à la suite d'une chute de plus de 50% de son bénéfice au cours du premier semestre en raison des retombées économiques de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Par contre, Publicis a pris 2,77% après avoir publié des résultats semestriels moins mauvais que ce que redoutaient les marchés. Pernod Ricard a gagné 0,24% après avoir revu en hausse sa prévision de résultat opérationnel courant annuel.

À la Bourse d'Amsterdam, Signify a bondi de 5,73%. Le fabricant d'éclairage a annoncé vendredi un bond de 62% de son bénéfice net du deuxième trimestre, aidé par des mesures fiscales et une baisse des frais de restructuration. La société, qui a été séparée de Philips en 2016, a déclaré qu'elle prévoyait de rembourser 350 millions d'euros (406 millions de dollars) de dette brute cette année. Le bénéfice net s'est élevé à 81 millions d'euros (94 millions de dollars), tandis que les ventes ont reculé de 0,6% à 1,47 milliard d'euros, a déclaré Signify.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés