Snap, un gagnant inattendu de la pandémie

Snapchat ne s'est pas retrouvé dans le collimateur des politiques contrairement à TikTok et Facebook. ©REUTERS

Les résultats du troisième trimestre du développeur de l'application Snapchat ont dépassé les attentes du marché. Sa capitalisation boursière a dépassé 50 milliards de dollars.

Snap a bondi de plus de 22% ce mercredi à l'ouverture des marchés américains alors que la société de médias sociaux a annoncé la veille des résultats supérieurs aux attentes. L'entreprise américaine, qui fabrique l'application populaire Snapchat pour l'envoi de photos et de vidéos temporaires, a déclaré que ses ventes du troisième trimestre ont augmenté de 52% pour atteindre 678,7 millions de dollars, dépassant de loin l'estimation moyenne des analystes de 559,2 millions de dollars. Snapchat comptait 249 millions d'utilisateurs actifs quotidiens au cours du trimestre, contre 244,6 millions de projection moyenne selon une enquête de l'agence d'informations financières Bloomberg. La capitalisation boursière de Snap a dépassé 50 milliards de dollars grâce au bond de l'action.

"Cela n'a pas fait de mal que Snapchat ait échappé à l'examen politique de ses concurrents sur les réseaux sociaux."
Ron Josey
Analyste chez JMP Securities

Les investisseurs ont également apprécié les prévisions optimistes du groupe pour le quatrième trimestre. Snap a déclaré que si les tendances publicitaires positives se poursuivent, les revenus du quatrième trimestre pourraient augmenter de 47% à 50% par rapport à la même période un an plus tôt.

De la publicité bienvenue

Les fonctionnalités de Snapchat qui semblaient initialement dédiée au loisir, comme des superpositions animées sur des photos et des vidéos, sont devenues des outils de plus en plus sérieux pour la publicité et la communication, car l'épidémie de Covid-19 limite les interactions entre les personnes. Bien que Snap ait déjà averti que la pandémie réduirait les revenus des opportunités publicitaires de l'automne, tels que les lancements de films et les ventes de rentrée scolaire, ces ralentissements ne se sont jamais produits. Un retard dans la production télévisuelle signifie que plus de gens se connectent aux émissions intégrées de Snapchat, avait déclaré la société avant la publication de ses résultats. "Si les gens ne se voient pas quotidiennement, ils comptent sur ces outils pour communiquer davantage chaque jour", a déclaré Ron Josey, analyste chez JMP Securities, dans une note avant la publication des résultats. "Cela n'a pas fait de mal que Snapchat ait échappé à l'examen politique de ses concurrents sur les réseaux sociaux", a-t-il déclaré. "Les gros titres négatifs autour de TikTok et Facebook, j'imagine, ont profité à Snap."

Des cofondateurs plus riches

Les cofondateurs de Snap se sont enrichis de milliards de dollars en quelques heures à peine, après que la société ait annoncé des résultats meilleurs que prévu alors que la pandémie de coronavirus a stimulé l'utilisation de son application.

Les gains de l'action ont augmenté la fortune des cofondateurs de Snap, Evan Spiegel et Bobby Murphy, respectivement de 1,3 milliard de dollars et 1,4 milliard de dollars, les portant à 6,9 et 7,2 milliards de dollars, selon le Bloomberg Billionaires Index.

Le titre affiche une hausse de 74% depuis le début de l'année, contre 6,57% pour l'indice S&P 500. Au troisième trimestre, la perte nette de Snap s'est rétrécie à 200 millions de dollars, soit 14 cents par action. En excluant certains coûts, la société a réalisé un bénéfice de 1 cent par action, par rapport aux pertes de 5 cents prévues par les analystes.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés