Publicité
Publicité

Super Mario enthousiasme la Bourse de Milan

©Bloomberg

La Bourse de Milan a salué l’arrivée de Mario Draghi à la tête du gouvernement italien. Sur le marché de la dette, le taux à dix ans du pays s'est détendu.

L’arrivée de Mario Draghi aux commandes de l’Italie a rapidement suscité l’enthousiasme à la Bourse de Milan. Le principal indice de la place financière locale, le FTSE Mib, a ainsi bondi de 2%, soit bien plus que les indices européens. Il a même grimpé jusqu'à 3% en cours de séance, lorsque l’ancien président de la Banque centrale européenne (BCE) était reçu par le président de la République Sergio Mattarella pour former un nouveau gouvernement.

Sans surprise, ce sont les valeurs bancaires qui en ont le plus profité, à l’image d’Intesa Sanpaolo , Banco BPM , Unicredit ou encore Mediobanca .

Détente sur le marché de la dette

Sur le marché obligataire, le taux italien à dix ans connaissait dans le même temps une nette détente. Le très surveillé "spread", qui mesure l’écart de ce taux de référence italien à dix ans avec celui du taux allemand à même échéance, a perdu une dizaine de points de base, témoignant d’un soulagement pour la stabilité politique du pays.

"Nous savons qu'il fera ‘tout ce qu'il faut’ pour sortir l'Italie de sa pire crise économique et sanitaire depuis la guerre."
Neil Wilson
Analyste de Markets.com

"Nous savons qu'il fera ‘tout ce qu'il faut’ pour sortir l'Italie de sa pire crise économique et sanitaire depuis la guerre", a commenté l’analyste Neil Wilson de Markets.com, faisant allusion au fameux "whatever it takes" prononcé par Mario Draghi à l’été 2012 pour soutenir l’euro en pleine crise de la dette.

"Les marchés trouvent que ce gouvernement technique quelque peu inattendu est très rassurant", a indiqué pour sa part Sebastien Galy, stratégiste chez Nordea. "Ils pensent qu'un gouvernement Draghi pourra se maintenir pendant un certain temps et mettre en oeuvre des réformes."

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés