analyse

The Hut Group bondit de 20% pour son entrée à la Bourse de Londres

L’opération valorisera la société basée à Manchester à hauteur de 4,5 milliards de livres. ©THG

La plus importante IPO de l’année sur le London Stock Exchange a tout d'une réussite. L'action du groupe britannique d’e-commerce gagne plus de 20% pour ses débuts en bourse.

L'action The Hut Group (THG) gagne environ 22% à 610,90 pence pour ses premiers pas à la Bourse de Londres.

Il est forcément tentant de comparer THG à Amazon. Cet ancien site de vente de DVD - dans lequel Sofina détient désormais une participation de 8,5% - est devenu en seize ans une plateforme de 200 sites de e-commerce, avec 7.000 employés, 1,1 milliard de livres de ventes, et 900 millions de livres levés en bourse.

4,5
milliards de livres
L’opération valorisera cette société basée à Manchester à hauteur de 4,5 milliards de livres

L’IPO de The Hut Group (THG) réalisée ce mardi sur le London Stock Exchange, est la plus importante pour une société britannique depuis 2013. Il s’agit aussi de la plus grosse IPO dans le domaine technologique à Londres depuis celle de Worldpay, en 2015. Le groupe a déjà confirmé la prise de participation de plusieurs gros investisseurs, comme Blackrock, Henderson Global Investors, la Qatar Investment Authority, ou Dragoneer Investment Group, qui vont acheter près des deux tiers des actions offertes.

L’opération valorise cette société basée à Manchester à hauteur de 4,5 milliards de livres. La ressemblance avec Amazon va jusqu’à l’activité de fourniture de services technologiques, THG Ingenuity, qui évoque Amazon Web Services, même si elle est davantage orientée vers les grands sites marchands.

Cette infrastructure technologique est utilisée par THG pour commercialiser des marques cosmétiques qu’elle a acquises, comme Look Fantastic, Glossybox ou My Protein, et est également louée à des marques plus puissantes, comme Boots, Nestlé, Nintendo ou Mercedes-Benz.

Le profil est donc assez similaire à celui d’Amazon, mais reste un modèle miniature, dans une industrie où le simple fait d’arriver en premier fait l’essentiel de la différence. Amazon a été créé exactement dix ans avant THG, ce qui fait toute la différence, et justifie sa valorisation 300 fois supérieure.

THG Ingenuity représente la principal attraction

Même si THG est séparée en trois parties – beauté, nutrition et solutions technologiques -, les investisseurs y trouveront une motivation bien précise. Les deux premières activités, celles qui sont le plus proche de l’économie réelle, ont jusqu’à présent généré la majeure partie du chiffre d’affaires. Mais même une entreprise de seulement seize ans, née par et pour l’e-commerce, doit aujourd’hui se projeter vers le mieux-disant technologique. Le principal potentiel de croissance réside ainsi dans THG Ingenuity. D’où le succès attendu de cette introduction en bourse.

THG espère raisonnablement connaître le succès boursier d’Ocado, supermarché en ligne britannique dont le chiffre d’affaires est seulement 30% supérieur à celui de THG, mais dont la valorisation est quatre fois plus importante que celle de THG en ce premier jour sur les marchés boursiers.

Vers la confiance des investisseurs?

Le fondateur du groupe, Matt Moulding, incarne l’entrepreneuriat britannique pur, avec pas ou peu de diplômes ou d’aides financières familiales, à l’image d’un Mike Ashley ou d’un Richard Branson. Son succès est d’autant plus parlant qu’il a été construit dans le nord de l’Angleterre, qui lutte depuis trente ans pour rester dans la roue de Londres et du sud-est.

Ce profil atypique pourrait constituer un frein à la confiance des investisseurs. Sa double casquette de président et de CEO ne correspond pas aux habitudes de la City et de la finance anglo-saxonne. Moins imaginatif et fantasque qu’un Elon Musk, il suscite toutefois certaines réserves, d’autant plus qu’il a obtenu une "founder share", qui lui donne la possibilité de bloquer toute OPA.

Lui-même a admis avoir longtemps été réticent à une IPO en raison des responsabilités nouvelles induites auprès des investisseurs.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés