Thyssenkrupp et Royal Mail décrochent, bond de la FDJ (Débriefing actions européennes)

©REUTERS

Thyssenkrupp est sanctionné après avoir renoncé à verser un dividende. Royal Mail décroche après un avertissement sur résultats. La FDJ bondit pour son premier jour de cotation.

Les Bourses européennes sont restées sur la défensive au gré des informations autour des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Toutefois, elles ont réduit leur perte à la clôture après les informations sur une nouvelle rencontre entre négociateurs chinois et américains sur le commerce bilatéral, de quoi rassurer les investisseurs après le regain de tension provoqué par le vote du Congrès à Washington en soutien aux manifestants pro-démocratie à Hong Kong.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,22% après avoir cédé jusqu'à 1,01% et à Francfort, le DAX, qui a reculé de près de 0,9% en début de matinée, a effacé la quasi-totalité de ses pertes. À Londres, le FTSE 100 a baissé de 0,43%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'est replié de 0,31%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,03% et le Stoxx 600 de 0,40%.

Le secteur européen des matières premières a continué de souffrir des doutes sur le commerce USA-Chine, ce qui se traduit par un repli de 1,32% pour son indice Stoxx. 

Dans le secteur du luxe, LVMH a cédé 0,93% après les informations de Reuters selon lesquelles le numéro un mondial du luxe a relevé son offre d'achat pour Tiffany et obtenu l'accès aux comptes du joaillier américain.

À Milan, Fiat Chrysler (FCA) a perdu 3,78% après la plainte déposée contre le groupe automobile par son concurrent General Motors, qui l'accuse d'avoir corrompu des dirigeants du puissant syndicat United AutoWorkers pendant des années pour influencer les négociations sociales à son avantage. De source proche de FCA, on assure que ce dossier n'entravera pas le projet de fusion avec PSA (-0,13%).

À Francfort, ThyssenKrupp a dégringolé de 13,62% après avoir annoncé renoncer à verser un dividende pour la première fois depuis six ans.

À Londres, Royal Mail a décroché de 14,20% après un avertissement sur résultats. Le groupe a prévenu qu'il pourrait enregistrer une perte lors de sa prochaine année fiscale.

À Paris, Sanofi a gagné 2,43%, la plus forte hausse du CAC 40. Selon plusieurs sources, le groupe pharmaceutique étudie toutes les options concernant ses activités de médicaments sans ordonnance, qui pourraient être valorisées 30 milliards de dollars (27 milliards d'euros).

Toujours à Paris, l'action Française des Jeux a bondi de 14,07% pour sa première séance de cotation.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect