Un marché d'IPO en plein boom à Wall Street

©REUTERS

Le gain moyen des 65 sociétés entrées en Bourse de New York depuis le début de l’année est supérieur à 39%, malgré les déceptions d'Uber et de Lyft.

L’introduction de Slack arrive dans un contexte particulier pour les levées de fonds en Bourse. Le marché des introductions en Bourse aux Etats-Unis connaît un rebond avec les dernières opérations de la société de cybersécurité CrowdStrike Holdings, le site de commerce en ligne de produits pour animaux Chewy et la plateforme de micro-services Fiverr International . Toutes ces sociétés ont vu leur cours décoller de plus de 50% dès leur première cotation la semaine dernière.

Mais parmi les licornes, ces sociétés valant plus d’un milliard de dollars, les introductions en Bourse ont connu diverses fortunes. Les sociétés de voitures avec chauffeurs Uber et Lyft cotent actuellement sous leur prix d’introduction.

Toutefois, la plateforme de partage de photos Pinterest et la société de vidéo conférence Zoom ont connu une frénésie des investisseurs lors de leur première cotation. Pinterest cote actuellement 48% au-dessus de son prix d’introduction, et Zoom de 184%.

Plus d’une dizaine d’introductions en Bourse ont connu une progression de 50% de l’action le premier jour. Selon le cabinet de recherches IPOScoop, le gain moyen des 65 sociétés entrées en Bourse depuis le début de l'année est actuellement de 39,6%.

Frénésie

Toutefois, comme pour toutes les sociétés entrées en Bourse de New York cette année, Slack ne dégage pas de bénéfices. La part d'entreprises arrivant à Wall Street sans dégager de bénéfices est revenue au niveau de la bulle internet, à 81% en 2018 comme en 2000, selon les données du professeur d'économie Jay Ritter de l'université de Floride.

Mais les investisseurs sont au rendez-vous. " ll y a un excès d'argent non investi à l'échelle planétaire ", affirme Gregori Volokhine, gérant de portefeuille pour Meeschaert Financial Services. Les sociétés technologiques introduites récemment " ne reposent pas sur des performances purement virtuelles, comme en 2000 quand ce qui comptait était le nombre de personnes regardant un site, souligne-t-il. Là, on a des vrais business, avec des clients ".

Un bon cru 2019

De plus, cette année s’annonce déjà comme un record pour les levées de fonds de sociétés technologiques. Avant les introductions de Slack, Chewy et CrowdStrike, le total levé s’élevait à 13 milliards de dollars. Il faut remonter à 2012, année de l’introduction en Bourse du réseau social Facebook, pour trouver un montant supérieur.

Le deuxième semestre promet encore des opérations de taille, avec les introductions possibles de la start-up de fitness Peloton Interactive, de Postmates et de Poshmark, mais surtout celle de la société de location immobilière WeWork. Le site spécialisé dans la location de logements de courte durée entre particuliers AirBnB a également annoncé son intention de se lancer en Bourse, mais cela ne pourrait pas arriver avant l’année prochaine.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés