Une BCE attendue sans surprise sur les marchés (Débriefing actions européennes)

Après une ouverture en forte baisse, les marchés européens ont récupéré une partie de leur perte. ©REUTERS

Après une forte hausse mercredi, les bourses européennes se sont repliées dans une séance marquée par la réunion de la BCE, qui n'a pris aucune mesure.

Les bourses européennes ont terminé en légère baisse, lors d'une séance marquée par des signaux contradictoires avec un indicateur chinois guère rassurant mais des données sur la conjoncture aux États-Unis et par la Banque centrale européenne (BCE), dont l'absence de nouvelle mesure était anticipée et au lendemain d'une forte hausse. Les tensions géopolitiques sont restées en toile de fond, notamment entre les États-Unis et la Chine.

Le CAC 40 a reculé de 0,46%. À Francfort, le Dax a perdu 0,43% et à Londres, le FTSE a cédé 0,67%.L'EuroStoxx 50 de la zone euro a abandonné 0,38% et le Stoxx 600 0,47%.

Aux valeurs individuelles, le suisse Richemont a reculé de 4,6% après avoir fait face à des "perturbations sans précédent" provoquées par la pandémie de coronavirus lors du trimestre clos fin juin, ce qui a presque divisé par deux son chiffre d'affaires.

Le brasseur Heinekein a perdu pour sa part 1,96% après avoir publié un chiffre d'affaires net en baisse de 16,4% au premier semestre.

À Paris,le distributeur Casino a cédé 4,37%, pénalisé par un abaissement de recommandation par Bryan Garnier, qui passe à la vente sur la valeur.

Wirecard a chuté de 5,29%. Le Financial Times a révélé que Marcus Braun, l'ancien PDG de la société, a emprunté 35 millions d'euros à la banque intégrée dans le groupe.

Contre la tendance, Alstom a pris 4,58% après avoir annoncé un chiffre d'affaires en baisse, mais supérieur aux attentes au premier trimestre de son exercice 2020-2021 et indiqué que le projet de rachat des activités ferroviaires du canadien Bombardier était sur la bonne voie.

Zalando a avancé de 2,13% à la Bourse de Francfort. Le spécialiste allemand de la vente en ligne a relevé jeudi ses prévisions de croissance annuelle, tablant désormais sur une augmentation de son chiffre d'affaires de "15 à 20%" pour 2020, contre 10 à 20% pronostiqués en mai.

Sartorius Stedim Biotech a gagné 10,73% profitant du relèvement de ses objectifs pour 2020.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés