Une biotech danoise voit son titre s’envoler de 1.387%

Cotée au travers d'un ADS sur le Nasdaq, la biotech danoise Orphazyme a vu son cours bondir jusqu'à 1.387% jeudi soir. ©Bloomberg

Aucune véritable raison ne semble expliquer l’envol de la biotech Orphazyme qui pourrait bien être la première "action meme" danoise.

Les observateurs de marché se grattaient la tête ce vendredi pour comprendre les raisons de la soudaine ascension en bourse d’une petite biotech danoise baptisée Orphazyme .

+76%
À la Bourse de Copenhague, l'action Orphazyme a également bondi jusqu'à 76% ce vendredi matin à l'ouverture.

Cotée au travers d’un ADS (American Depositary Shares) sur le Nasdaq, son cours s’est envolé, hier soir, d'environ 5 dollars jusqu’à plus de 77 dollars en cours de séance, soit un bond de 1.387%, pour ensuite réduire ses gains et clôturer sur une hausse de 301,53%, à 21 dollars.

À la Bourse de Copenhague, où la société est également cotée, son cours a également bondi ce vendredi matin jusqu’à 76% dès l’ouverture, et s’affichait encore en hausse de plus de 50% à mi-séance.

Peu d’explications

Une performance inexpliquée par rapport à laquelle la biotech a elle-même voulu mettre en garde les investisseurs, en rappelant que ceux "qui achètent l’ADS ou l’action de la société peuvent perdre une portion significative de leur investissement en cas de baisse ultérieure du prix".

Elle ajoute n’être au courant "d’aucuns réels changements dans ses programmes de développement clinique, ses conditions financières ou le résultat d’opérations qui pourraient expliquer une telle volatilité du prix et un tel volume d’échange".

"Il n’y a pas que GameStop et AMC qui font l’objet de mouvements étranges, soudains et inexplicables."
Per Hansen
Analyste chez Nordnet

Une explication pourrait résider dans le fait qu’une décision est attendue de la part des autorités sanitaires américaines au sujet du traitement phare de la biotech contre la maladie de Niemann-Pick. Un traitement connu sous le nom générique d’Arimoclomol pour lequel une décision de la FDA est attendue le 17 juin prochain. Orphazyme n’a toutefois fourni aucune nouvelle récente à cet égard qui puisse expliquer un tel mouvement de son action en bourse.

Première "action meme" danoise

Certains en concluent, du coup, que la biotech est la première société danoise emportée par la fièvre des "actions memes", ces valeurs portées au sommet par de petits investisseurs réunis autour des réseaux sociaux et des forums comme WallStreetBets sur la plateforme Reddit.

"Il n’y a pas que GameStop et AMC qui font l’objet de mouvements étranges, soudains et inexplicables", a ainsi confié, à l’agence Bloomberg, l’analyste Per Hansen du broker Nordnet à Copenhague. "Parfois, il n’y a pas d’explication logique pour ce qui se passe sur les marchés d’actions", a-t-il expliqué "et l’évolution du prix de l’action Orphazyme en est un exemple".

Le régulateur américain, la SEC (Securities and Exchange Commission), a fait savoir cette semaine qu’il scrutait de près les marchés à la recherche d’indices de manipulation dans la frénésie autour des "actions memes". Une annonce qui a d’ailleurs pesé sur ces actions jeudi à Wall Street, qu’il s’agisse de GameStop (-27%), AMC Entertainment (-13%) ou encore Clover Health (-15%).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés