Publicité

Une bonne livraison d'HelloFresh auprès des investisseurs

HelloFresh a décollé après des résultats jugés excellents par les analystes. ©Jiri Buller

Les chiffres trimestriels d'HelloFresh ont été salués sur les marchés. Deliveroo a continué de bondir. Les marchés d'actions européens ont profité des résultats de sociétés.

Les marchés d'actions européens ont connu une nouvelle séance sur le mode de la prudence. Les investisseurs sont restés sur la défensive avant la publication de l'indice des prix à la consommation aux États-Unis mercredi. Ceux-ci sont attendus car les investisseurs cherchent à se faire une meilleure idée de la stratégie à venir de la Réserve fédérale américaine après que les discussions sur la réduction de ses achats d'actifs ont été relancées par le solide rapport mensuel sur l'emploi.

"Les investisseurs s'interrogent sur un ralentissement de la reprise économique à cause du variant Delta et d'une réduction imminente des achats d'actifs par la Réserve fédérale américaine."
Jochen Stanzl
Analyste chez CMC Market

"Les investisseurs s'interrogent sur un ralentissement de la reprise économique à cause du variant Delta et d'une réduction imminente des achats d'actifs par la Réserve fédérale américaine", a commenté Jochen Stanzl, analyste chez CMC Market.

Le Bel 20 a terminé sur une progression de 0,29%, l'AEX de 0,43%, et le CAC 40 de 0,10%. Le Dax a pris 0,16% et le FTSE 100 0,40%. L'Euro Stoxx 50 a avancé de 0,26% et le Stoxx 600 de 0,35%, après avoir touché un nouveau record de 472,17 points en séance.

Le secteur des transports et loisirs (+1,99%) a signé la plus forte hausse du Stoxx 600 soutenu par la progression de Flutter. Le spécialiste des paris a bondi de 8,55% après avoir annoncé un retour au bénéfice aux États-Unis en 2023. Les analystes ont surtout retenu les prévisions revues à la hausse de la société.

En revanche, le secteur de la santé (-0,14%) et celui de l'immobilier (-0,05%) ont connu une légère baisse, sur des prises de bénéfices.

Du côté des valeurs, les compagnies aériennes ont connu une séance difficile après que les États-Unis ont déconseillé les voyages vers la France à cause du coronavirus. Easyjet a perdu 0,58%, IAG (maison mère de British Airways) 0,51%, et Air France-KLM 0,54%.

La firme de gestion de fonds M&G a glissé de 3,07% après avoir publié ses résultats. Ses actifs sous gestion sont ressortis en dessous des attentes des analystes.

Valneva a dégringolé de 13,69% après avoir annoncé avoir triplé sa perte nette au premier semestre 2021, en raison d'un recul des ventes de ses vaccins commerciaux durant la pandémie et d'un gros effort d'investissement sur une série de candidats vaccins.

"Les chiffres d'HelloFresh étaient meilleurs que prévu, principalement grâce à la division américaine."
Nizla Naizer
Analyste chez Deutsche Bank

En revanche, HelloFresh a bondi de 9,22% après ses résultats. Le groupe de livraison de repas en kit a dépassé les attentes du marché. Les investisseurs ont semblé particulièrement impressionnés par les performances de la société aux États-Unis. "Les chiffres étaient meilleurs que prévu, principalement grâce à la division américaine", a noté Nizla Naizer, analyste chez Deutsche Bank.

Deliveroo a engrangé 6,86% après avoir annoncé le recrutement du directeur de la chaîne d'offres d'Amazon, Devesh Mishra. Celui-ci sera responsable des produits et de la technologie, contribuant aux plans d'expansion de la société britannique de livraison de produits alimentaires. Les analystes ont surtout retenu l'arrivée de Delivery Hero (inchangé) dans le capital de la société de livraison de repas. Clément Genelot, analyste chez Brian Garnier, a jugé la prise de 5,1% du capital de Deliveroo "surprenante".

Umicore au sommet

57,32
EURos
L'action Umicore a touché un nouveau record.

À la Bourse de Bruxelles, Umicore a gagné 2,51%, en tête du Bel 20. Le titre a touché un nouveau record.

En revanche, Ageas a perdu 0,58%. La compagnie d'assurances publiera ses résultats trimestriels avant l'ouverture des marchés européens mercredi.

Sur le marché élargi, Kinepolis a gagné 4,21%. Chez ING, l'analyste David Vagman a souligné que l'accord entre Warner Bros et AMC pour une fenêtre d'exclusivité de projection de 45 jours en 2022 est positif pour les acteurs du secteur des cinémas, comme Kinepolis.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés