Wall Street refroidi par les tensions au Moyen-Orient

©Photo News

Les tensions au Moyen-Orient ont ravivé les craintes à Wall Street où les principaux indices américains ont fini légèrement dans le rouge vendredi après une séance record jeudi.

Par ailleurs, l’indice ISM du secteur manufacturier affiche 51,2 points pour toute l’année 2019, soit 7,6 points de moins que pour 2018. L’indice pour le mois de décembre (47,2 points) est au plus bas depuis juin 2009.

Le Dow Jones a terminé la semaine à 28.634,88 points (-0,81%). Le S&P500 a pris la même direction (-0,71%), tout comme le Nasdaq, en baisse de 0,79%.

L’or, valeur refuge par excellence, a profité des tensions internationales pour finir en hausse à 1.551 dollars l’once. Les armuriers Northrop Grumman (+5,42%) et Lockheed Martin (+3,62%) ont bénéficié du même contexte. Le baril de Brent a pris plus de 3% à 68 dollars.

Au rayon des bonnes nouvelles, Tesla a terminé la semaine en hausse à 443 dollars (+2,96%) suite à de bons résultats pour 2019. La production et la livraison des voitures électriques d’Elon Musk ont dépassé les attentes.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés