Wall Street retombe de son nuage, les géants de la tech en repli

©REUTERS

La Bourse de New York a terminé dans le rouge mardi, après les gros gains de la veille, où le S&P 500 et le Nasdaq avaient affiché leur meilleure séance en plusieurs mois.

Sur le marché obligataire, les bons du Trésor américain se sont stabilisés après une récente flambée des rendements, suscitant des spéculations sur l'optimisme excessif des investisseurs.

"Les actions ont bondi lundi alors que le rendement sur les bons du Trésor à 10 ans a paru se stabiliser et que l'optimisme des investisseurs sur le déploiement du vaccin et le plan de relance au Congrès a considérablement égayé l'ambiance après les pertes de la semaine dernière", analyse JJ Kinahan de TD Ameritrade. "Une note plus calme, sans doute prévisible après une montée aussi forte la veille", a poursuivi l'analyste. "Il semble que les investisseurs veulent désormais prendre une pause".

Le Dow Jones a ainsi chuté de 0,46%, à 31.391,52 points, le S&P 500 à 0,81%, à 3.870,29 points, tandis que le Nasdaq a plongé de 1,69%, clôturant à 13.358,79 points.

La plongée de Zoom

Apple a plongé de 2,09% et Tesla de 4,45%, les deux sociétés ayant lourdement contribué à la perte du S&P 500, à l’instar du reste des valeurs technologiques. Microsoft (-1,30%) et surtout Twitter (-5,19%) ont également fait pâle figure. L'application de visioconférence Zoom a fait une chute vertigineuse de 9%, malgré l’annonce d’un chiffre d'affaires supérieur aux attentes du marché pour le trimestre en cours.

Les titres de l'économie traditionnelle restaient toutefois dans le vert après leur bonne performance de la veille comme American Airlines (+1,23%) ou Norwegian Cruise (+4,46%). Johnson & Johnson a lui terminé en légère baisse (-0,25%) après l'annonce d'un accord "historique" avec Merck pour augmenter la production de son vaccin contre le Covid-19 aux États-Unis. Moderna a de son côté plongé de 6,73%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés