Wall Street termine en hausse, portée par l'optimisme de la Fed

©AFP

Wall Street a fini en hausse de 0,58% mercredi, après que la Fed a annoncé s'attendre à une nette accélération de la croissance et de l'inflation cette année.

La Bourse de New York, hésitante en début de séance, a terminé dans le vert mercredi, permettant au Dow Jones et au S&P d'atteindre de nouveaux records après le message plus optimiste que prévu de la Fed.

La banque centrale américaine prévoit désormais une croissance du produit intérieur brut (PIB) américain de 6,5% et un recul du taux de chômage à 4,5% en fin d'année alors qu'elle tablait en décembre sur une expansion de 4,2% et un taux de chômage à 5%. Elle a aussi répété qu'elle maintiendrait des taux d'intérêt quasi nuls pendant plusieurs années encore.

L'indice Dow Jones a avancé de 0,58%, passant pour la première fois au-dessus des 33.000 points, à 33.015,37 points. Le Nasdaq, qui avait évolué dans le rouge en séance, s'est redressé de 0,40% à 13.525,20 points. Le S&P 500 a atteint un nouveau record à 3.974,12 points (+0,29%)

"Le communiqué de la Fed était plus optimiste que prévu et elle a relevé ses perspectives à la fois pour la croissance économique et le marché du travail", analyse David Carter de Lenox Wealth Advisors.

Uber s'enfonce

Aux valeurs, Amazon, qui a souffert récemment du mouvement de rotation sectorielle défavorable aux valeurs de croissance sur fond de hausse de taux, a porté le S&P 500 et terminé à 1,42%.

La plupart des indices sectoriels du S&P 500 ont progressé, les secteurs de l'industrie et de la consommation discrétionnaire étant les plus performants. McDonald's a progressé de 1,92% après que Deutsche Bank a relevé son objectif de cours et sa recommandation de "acheter" à "conserver".

Uber a perdu 4,25% après avoir octroyé à ses chauffeurs en Grande-Bretagne le statut de salarié.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés