AB InBev revu à la baisse, Galapagos en forme (débriefing actions belges)

©BELGA

Cinq courtiers ont revu à la baisse leur prix cible sur le titre AB InBev. Ageas a bénéficié du soutien d'un broker. Galapagos a bondi. Curetis a décollé.

La Bourse de Bruxelles a terminé en hausse, sur fond de nouveaux espoirs sur le dossier du commerce international. Le Bel 20 a légèrement progressé, de 0,49%, à 3.770,84 points.

Galapagos s'est démarqué avec un bond de plus de 6%, sans raison apparente. La biotech tient sa journée recherche & développement (R&D) le 14 novembre prochain.

Barco et Aperam ont gagné respectivement 2,71% et 3,01%.

Ageas a légèrement progressé, de 0,77%. Morgan Stanley a relevé son objectif de cours à 58,7 euros contre 52,4 euros avant. La recommandation reste à "surpondérer".

Les résultats décevants d'HSBC ont entraîné tout le secteur bancaire européen en baisse. A Bruxelles, KBC a stagné et ING a perdu 0,39%.

AB InBev , lanterne rouge la semaine dernière de l'indice en raison d'un avertissement sur résultats, a continué de chuter, de 0,76%. Suite à la publication des résultats trimestriels du brasseur vendredi dernier, cinq courtiers ont abaissé leur objectif de cours sur le titre. Evercore ISI a lui abaissé sa recommandation à "neutre" contre "surperformer" avant.

Ontex a signé la plus forte baisse de l'indice, avec un recul de 0,94%.

Sur le marché élargi, Curetis a bondi de 30,80%. La biotech  a signalé que sa filiale Ares Genetics a lancé un programme d'accès anticipé à son nouveau test de susceptibilité aux antibiotiques (AST) basé sur le séquençage de nouvelle génération (NGS), basé sur l'intelligence artificielle. 

Une autre biotech, Acacia Pharma , s'est aussi distinguée avec un gain de 6,44%. 

Melexis a lâché 5,30%. La semaine dernière, le titre avait bondi de 20% en variation hebdomadaire, après la publication des résultats trimestriels de la société. Plusieurs analystes ont estimé que l'évolution du cours de l'action était exagérée et ont revu leur recommandation sur celle-ci. UBS est le dernier en date à réviser sa note. La banque a abaissé sa recommandation à "vendre", contre "neutre" avant. L'objectif de cours passe de 61 euros à 57 euros.

Belron, la filiale de D'Ieteren a signalé avoir alloué avec succès ses nouveaux emprunts à terme fixe pour un montant de 850 millions d’euros. Le titre D'Ieteren a augmenté de 1,07% après cette annonce.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés