Acacia Pharma obtient le Saint-Graal tant attendu

Acacia Pharma table sur la mise sur le marché du Barhemsys, un anti-vomitif postopératoire, durant le second semestre 2020.

Après deux précédents refus, la biotech a enfin reçu l'autorisation de la FDA pour la mise sur le marché de son produit-phare, le Barhemsys. Mais qui dit commercialisation, dit dépenses supplémentaires...

Cette fois, c'est la bonne. Acacia Pharma  , la société anglo-américaine spécialisée dans les anti-vomitifs à destination des hôpitaux, a enfin obtenu le feu vert des autorités sanitaires américaines (U.S. Food and Drug Administration - FDA) pour la commercialisation de son produit-phare, le Barhemsys. En bourse, les investisseurs exultent: l'action bondit de 15,41%. "Acacia Pharma a franchi ce jeudi une étape cruciale et transformatrice", s'est réjoui Benoit Louage, analyste chez Degroof Petercam.

Rappelons que le traitement - qui était passé sans encombre par quatre essais cliniques de phase III - a été deux fois recalé par la FDA. Tout commence début octobre 2018, lorsque Acacia Pharma reçoit un premier refus. En cause, des déficiences dans le processus de production de l’amisulpride, le principe actif du Barhemsys auprès du contractant responsable. Une annonce qui provoque une chute de 23% en bourse le 8 octobre 2018.

Quelques mois plus tard, après une seconde demande de commercialisation, la biotech doit faire face à un nouveau refus. Et ce, pour les même raisons. La sanction des investisseurs est immédiate: l'action dégringole de 56,88% le 3 mai 2019. Acacia Pharma annonce dès lors être à la recherche d'un autre sous-traitant, qui sera trouvé en juillet 2019.

Augmentation de capital en vue?

Confiante dans son nouveau partenaire, dont on ne connaît pas le nom, la société introduit pour la troisième fois une demande de mise sur le marché pour le Barhemsys. Laquelle est finalement acceptée. Acacia Pharma vise désormais une commercialisation du produit durant le second semestre 2020, soit avec plus d'un an de retard par rapport aux prévisions initiales.

À notre avis, la société envisagera des ressources de financement supplémentaires, qui lui permettront d'obtenir une réserve de cash saine.
Benoit Louage
Analyste chez Degroof Petercam

"Le prochain objectif sera le déploiement commercial de Barhemsys, qui nécessitera une force de vente dédiée capable de se frayer un chemin dans les centres hospitaliers et chirurgicaux ciblés. Nous supposons qu'une première équipe de 30 à 40 commerciaux permettra à l'entreprise de couvrir environ 50% de ces centres", indique Benoit Louage. Il s'attend cependant à ce que cela provoque une augmentation "substantielle" des dépenses en marketing.

Or la trésorerie d'Acacia Pharma a largement fondu ces derniers mois, tombant à 22,7 millions de dollars fin juin 2019. "À notre avis, la société envisagera des ressources de financement supplémentaires, qui lui permettront d'obtenir une réserve de cash saine", estime l'analyste. Et si elle faisait appel à ses actionnaires prochainement? On en saura peut-être plus lors de la publication des résultats annuels.

22,7
millions de dollars
Fin juin 2019, la trésorerie d'Acacia Pharma était tombée à 22,7 millions de dollars contre 37,4 millions fin décembre 2018.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés