Ageas déçoit, ING reporte une obligation (Débriefing actions belges)

Le dividende proposé par Ageas a déçu les analystes. Le titre ING a baissé après le report d'une émission obligataire.

La Bourse de Bruxelles a reculé ce mercredi, influencée à la baisse par des résultats d'entreprises décevants. Le Bel 20 a perdu 0,6% à 4139,26 points.

Ageas a pesé sur l'indice et signé la plus forte baisse du jour. Le titre a reculé de 5,17% car les analystes ont été déçus des résultats annuels de l'assureur, qui avait espéré atteindre 1 milliard d'euros de bénéfices nets en 2019. Le groupe a indiqué avoir réalisé un bénéfice net de 979 millions d’euros (+21%) au cours de l’exercice 2019, soit une performance record pour l’entreprise née sur les cendres de Fortis. Mais les analystes anticipaient un montant moyen de 1,014 milliard d’euros. Degroof Petercam pointe un dividende plus faible qu'attendu.

Umicore a lâché 2,74%, au lendemain d'une baisse de 1,43%, suite à un changement de recommandation. Investec a abaissé son conseil à "conserver" contre "acheter" auparavant, tout en relevant son objectif de cours à 45 euros. L'entreprise spécialiste de la technologie des métaux subit aussi les craintes des investisseurs face à l'épidémie du Covid-19 en Chine, qui a obligé Apple à revoir à la baisse ses ambitions pour le deuxième trimestre de son exercice décalé.

KBC a reculé de 1,85%. Deutsche Bank a abaissé sa recommandation sur le titre à "conserver" contre "acheter" auparavant. Berenberg a toutefois confirmé sa recommandation à "acheter" pour l'action.

ING a chuté de 3,8% après le report d'une émission de dette Additionnal Tier 1 en raison d'une "information devant être étudiée". 

Les deux biotechs du Bel 20, Galapagos et argenx , ont signé par contre les meilleures progressions de l'indice, avec un gain de 1,85% et 2,71% respectivement. 

Proximus a progressé de 1,72% deux jours avant la publication de ses résultats. Le consensus des analystes s'attend à un bénéfice d'exploitation stable.

Sur le marché élargi, Aedifica a reculé de 1,17% après avoir indiqué, lors de son premier semestre de son exercice décalé, que son portefeuille se compose désormais de 290 sites avec une capacité de plus de 21.000 places.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés