Anniversaire réussi pour le Bel 20 (Débriefing actions belges)

© Lieven Van Assche

L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles a gagné 1% pour sa séance anniversaire. Hors Bel 20, Asit Biotech a coulé après avoir perdu sa bouée de sauvetage française.

Pour son trentième anniversaire, le Bel 20 est remonté au-dessus des 3.900 points à la faveur d'une hausse de 0,98%. L'indice bruxellois, comme ses homologues européens, a profité des annonces faites la veille par la Fed.

La hausse des rendements obligataires a une nouvelle fois soutenu le cours des valeurs bancaires. ING a pris 3,71% et porte sa progression depuis le début de l'année à près de 40%. KBC (+1,50%), très en vue ce mercredi, a encore gagné du terrain.

Solvay (+1,18%) a également avancé. Le groupe chimique va collaborer avec Renault et Veolia pour recycler en circuit fermé les métaux des batteries électriques en fin de vie.

AB InBev (-0,13%) et Argenx (-1,37%) ont freiné la progression du jeune trentenaire. Telenet n'était, de son côté, pas invité à la fête. L'opérateur télécoms a lâché 2,21% à 34,54 euros. Les analystes d'Exane BNP Paribas ont réduit leur objectif de cours d’un euro à 38 euros avec une recommandation qui reste fixée à "surperformer" (acheter). Ces mêmes analystes ont raboté leurs ambitions sur le titre de Proximus . L'opérateur historique a toutefois mieux réagi que son rival en glanant 0,22%.

Hors Bel 20, Asit Biotech a mordu la poussière. La spécialiste des traitements antiallergiques a fondu de 20,96% à 0,25 euro. Le groupe français DMS qui entendait intégrer une partie de ses activités dans Asit, et sauver ainsi la biotech de la faillite, a décidé de mettre un terme aux négociations.

Autre dégringolade notable, celle d'Akka (-12,78%). Le groupe français d'ingénierie et de conseil en technologies a fait état d'une perte de 168,8 millions d'euros sur l'exercice 2020, conséquence d'un recul de 16,5% de ses ventes à 1,5 milliard d'euros à cause de la crise du coronavirus. KBC Securities a abaissé sa recommandation à "conserver" contre "accumuler" précédemment.

Oxurion (+1,19%) était également au rapport. Elle signale qu’elle disposait, fin décembre, de 24,8 millions d’euros dans ses caisses, de quoi poursuivre son plan de développement jusqu’à la fin du 3e trimestre de cette année.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés