Aperam et Umicore recherchés, Colruyt en méforme (Débriefing actions belges)

©BELGA

Les valeurs cycliques du Bel 20 sont recherchées sur des espoirs d'accords commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine. Colruyt continue de chuter.

La Bourse de Bruxelles s'est redressée alors que les investisseurs parient sur un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Cet espoir a surgi après les déclarations du secrétaire américain au Trésor Steve Mnuchin qui a indiqué qu'un accord commercial avec la Chine était finalisé à 90%. Le Bel 20 a stagné à 3.497,32 points.

Les valeurs cycliques du Bel 20 ont été recherchées dans ce contexte. Aperam a gagné 2,46% et Umicore 0,26%. Ontex a, pour sa part, repris 1,26%.

Les valeurs bancaires ont, elles, profité de la perspective amoindrie d'une baisse marquée des taux de la Fed en juillet. KBC a pris 0,67% et ING 2,75%.

Par contre, Colruyt a continué de chuter. Le titre a perdu 2,02%. En six séances, il a lâché 21%, affecté par les prévisions décevantes du groupe.

Proximus a également reculé, de 2,24%, après son fort rebond de la veille.

Plusieurs valeurs ont été suspendues de cotation. Au sein du Bel 20, Cofinimmo a été suspendu en matinée alors que la société immobilière réglementée (SIR) a procédé à une opération d'acquisition de huit maisons de repos en Belgique, puis sept par apport en nature avec émission de nouvelles actions, pour un montant de 297 millions d'euros. Pour la première fois, le portefeuille de Cofinimmo dépasse 4 milliards d'euros.

Sur le marché élargi, Fagron a vu son titre suspendu le temps de la publication d'un communiqué. Le groupe a annoncé avoir trouvé un accord avec la Justice américaine.

Retail Estates a également été suspendu dans l'attente des résultats d'un placement privé d'actions. La SIR a annoncé la veille l'acquisition de 56 immeubles commerciaux aux Pays-Bas pour un montant de 97 millions d'euros.  

L'action Nyrstar est toujours suspendue.

Celyad a chuté de 8,48% et signe le plus fort recul de la Bourse de Bruxelles. Depuis la présentation à la mi-juin des résultats cliniques  du programme CYAD-01 pour la LMA et le MDS, le titre ne cesse de reculer. Il est passé sous 10 euros pour la première fois depuis son introduction en Bourse en 2013.

La séance ne fut pas bonne non plus pour Keyware Technologies (-4,81%) et Eurocommercial Properties (-4,82%). Rosier signe la plus forte hausse du marché élargi (+5%).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n