Argenx au sommet (débriefing actions belges)

©BELGA

Les valeurs de la banque et des télécoms ont pesé sur le Bel 20. Ageas a bénéficié d'un effet sectoriel. Argenx a atteint un record. Mithra a poursuivi sur sa lancée.

La Bourse de Bruxelles n'a pas résisté au courant vendeur qui a dominé les marchés européens mardi. Les investisseurs se sont inquiétés au sujet de la vigueur de la reprise économique parce que la Commission européenne a revu ses prévisions à la baisse pour cette année et l'an prochain. Dans ce contexte incitant à la prudence, le Bel 20 a clôturé en baisse. L'indice belge a perdu 0,30%.

Les ventes ont ciblé les actions qui avaient le plus progressé auparavant sur la base de l'espoir d'une reprise vigoureuse de la croissance économique. C'est notamment le cas des valeurs bancaires. KBC a reculé de 1,73% et ING a cédé 2,06%.

Le secteur télécom, qui avait déjà bien souffert la semaine dernière, reste sous pression. Proximus a abandonné 1,73% et Telenet s'est replié de 1,33%. Les travailleurs regagnent de plus en plus leur lieu de travail, ce qui réduit la consommation de données qui avait soutenu les valeurs télécom durant le confinement.

Argenx (+3,23%) a fini la séance en force pour atteindre un sommet historique à plus de 217 euros, sans explication apparente.

Ageas a clôturé sur un gain de 1,23%. Le groupe d'assurances a bénéficié d'un regain d'intérêt pour son secteur après une décision de l'autorité de supervision néerlandaise permettant à nouveau la distribution de dividendes par les assureurs basés aux Pays-Bas. Ageas avait toutefois déjà annoncé, dès le début du mois d'avril, le maintien du versement d'un dividende. Celui-ci sera de 2,65 euros et sera versé en deux étapes, en mai (0,27 euro) et en octobre (2,38 euros).

Hors Bel 20, Euronav a enregistré une hausse de 2,70%. Le titre du transporteur maritime de pétrole avait déjà bondi de 4% la semaine dernière, grâce à des achats à bon compte après son plongeon de 20% en juin. Cette chute était due à la remontée des prix pétroliers et à la baisse des exportations de brut, qui ont pesé sur la demande d'utilisation de tankers.

Mithra a continué sur sa lancée de la veille et a pris 4,01%.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés