Argenx domine le Bel 20 (Débriefing actions belges)

©BELGA

Contrairement aux grands indices européens, le Bel 20 a réussi à gagner du terrain grâce à ses valeurs cycliques et ses biotechs. Hors indice, IBA était à la fête.

Le marché bruxellois a confirmé ce jeudi le rebond amorcé la veille. L'indice Bel 20 , toujours soutenu par les valeurs cycliques, a gagné 0,87% pour se rapprocher à moins de 20 unités des 3.800 points. Un niveau inexploré depuis le 26 février 2020.

Aperam a encore joué les premiers rôles. Le producteur d'acier a pris 2,23% sur la séance, de quoi porter sa progression depuis le début du mois de novembre dernier à plus de 60%. Son titre évolue à présent à près de 38 euros, une première depuis le mois d'octobre 2018.

Umicore (+2,24% à 48,37 euros) a affermi ses gains engrangés depuis le début de l'année. Le spécialiste des métaux non ferreux a aussi profité d'un relèvement de l'objectif de cours fixé par les analystes de HSBC sur son titre.

Mais c'est surtout les biotechs de l'indice vedette qui ont animé la séance. Elles se sont fait une place de choix sur le podium des hausses du jour. Argenx a pris les devants à la faveur d'un bond de 6,09% et Galapagos a grimpé de +3,24% après avoir reçu un avis positif des autorités sanitaires pour le filgotinib, son traitement phare pour l'arthrite rhumatoïde.

Hors Bel 20, la cotation d'Unifiedpost  a été suspendue le temps d'organiser un placement privé de 2,6 millions d'actions existantes au prix de 21 euros l'unité, soit 8,5% du nombre total de titres en circulation. À la reprise de sa cotation, le titre a fondu de près de 4% à 21,50 euros.

IBA (+9,40%) a réjoui la cote en dévoilant les grandes lignes de ses résultats pour l'exercice 2020. Le champion mondial de la protonthérapie, revenu dans le vert en 2020, affiche un carnet de commandes bien garni et dispose d'une réserve de cash de  65 millions d'euros. La publication des chiffres définitifs aura lieu le 25 mars prochain.

Bpost (+1,64%) était également bien en vue après les solides résultats de son concurrent PostNL. L'opérateur postal a aussi bénéficié d'une note du broker Berenberg. Il maintient son conseil d'achat pour une valeur que "le marché devrait de plus en plus voir comme un acteur mondial de l'e-commerce".

L'action Agfa-Gevaert  (+2,33%) était recherchée dans la foulée du remodelage de la division "offset" du groupe d'imagerie. Elle sera intégrée dans une structure légalement indépendante. But de la manœuvre: améliorer une rentabilité mise à mal par le déclin significatif de la demande du marché.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés