Argenx ne parvient pas à convaincre

Argenx n'a donné aucune nouvelle indication sur ses traitements en test. ©Dieter Telemans

L'action argenx a chuté après les résultats du groupe, jugés comme sans grandes nouvelles par les analystes. La biotech a indiqué un changement de directeur financier.

Le titre argenx a chuté après la publication des résultats trimestriels du groupe. Il s'est retrouvé au fond du Bel 20 ce jeudi. La biotech a indiqué que son cash atteignait 1,627 milliard d'euros fin 2020. Elle n'a pas inclus le 1,15 milliard de dollars levé en février via une offre globale.

528,9 millions
d'euros
En 2020, argenx a multiplié sa perte par trois à 528,9 millions d'euros.

Ses dépenses opérationnelles ont presque doublé, passant de 262,2 à 474,8 millions d’euros. Celles concernant plus précisément la recherche et le développement se sont élevées à 325,5 millions d’euros, en hausse de 127,8 millions d’euros.

Au final, la perte est multipliée par trois, à 528,9 millions d’euros, contre 163 millions en 2019. Pour cette année, la biotech s'attend à voir ses dépenses doubler par rapport à 2020.

Pas grand-chose de neuf

Les analystes n'ont pas réagi après la publication des résultats d'argenx. Ils ont maintenu leur recommandation à "conserver" et leur prix cible sur le titre. "Aucun nouvel élément n'a été révélé avec les résultats", constate Thomas Guillot, analyste chez Degroof Petercam.

Le changement de directeur financier évoque un changement de modèle pour argenx vers une société commerciale.
Thomas Guillot
Analyste chez Degroof Petercam

"Hormis le changement de directeur financier envisagé, la mise à jour d'argenx ne contient aucune nouveauté. Alors que le flux de nouvelles des données cliniques globales pour le reste de l'année sera rare, mis à part les données de la phase I de l'ARGX117, la société disperse de plus petites mises à jour tout au long de l'année", indique Lenny Van Steenhuyse, analyste chez KBC Securities.

Thomas Guillot note que "le changement de directeur financier évoque un changement de modèle pour argenx vers une société commerciale". "Le principal moteur pour 2021 sera l'approbation de l'efgartigimod attendue à la fin de l'année", ajoute-t-il.

La mauvaise nouvelle de mardi

Le titre avait déjà souffert mardi. On avait alors appris que la Food and drug administration (FDA), le régulateur américain, avait accepté d’examiner le dossier de commercialisation du produit phare d'argenx, l’efgartigimod, injecté en intraveineuse, dans le traitement de la myasthénie grave généralisée. Ce qui avait déçu les marchés, c'est que l’agence américaine s’est donné 10 mois, jusqu’au 17 décembre, soit la durée standard, pour étudier en profondeur cette demande. Ils attendaient un délai plus court.

Car les analystes notent que la commercialisation de l'efgartigimod est déjà bien intégrée dans le cours d'argenx. "L'inhibiteur FcRn est bien reflété dans la valorisation de l'entreprise, c'est pourquoi nous maintenons notre conseil à 'conserver'. Un potentiel de hausse du titre peut encore être trouvé dans la collaboration avec Zai Labs et le lancement en partenariat du développement clinique dans de nouvelles indications", indique Lenny Van Steenhuyse.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés