Clôture anticipée pour les obligations Atenor

Stéphan Sonneville, le CEO d’Atenor. ©JLL

Atenor a emprunté 100 millions d'euros via des obligations à quatre et six ans aux rendements annuels nets de respectivement 1,85% et 2,37%.

Après Bekaert récemment, c'était au tour d'Atenor de solliciter les investisseurs particuliers via une émission obligataire. Le promoteur immobilier proposait deux types d'obligations: les unes arriveront à échéance dans quatre ans et les autres ont une maturité de six années. Elles sont disponibles par coupures de 1.000 euros et sont assorties de coupons bruts de respectivement 3,25% et 3,875%.

Vu le succès rencontré , l'offre a été clôturée anticipativement le 16 octobre à 17h30.

Le groupe belge a donc levé 100 millions d'euros grâce à cet emprunt obligataire, un montant qui sera affecté à l’acquisition de nouveaux projets, au financement des travaux de construction de projets ayant obtenu un permis de construire ou encore au remboursement de crédits arrivant à échéance.

2,37%
Rendement annuel net
Le rendement annuel net de l'obligation à six ans d'Atenor s'élève à 2,37%. Celui du titre à quatre ans sera de 1,85%.

La période de souscription a débuté le vendredi, le 16 octobre, et devait théoriquement prendre fin le 20 octobre. Il a donc été décidé de la clôturer de façon anticipée. C'est ce qui s'était produit récemment pour l'émission de Bekaert. En 2018 et 2019, Atenor avait déjà proposé des obligations aux particuliers et, dans les deux cas, la société de La Hulpe avait obtenu le montant maximum espéré dès le premier jour des souscriptions.

Rendement plus élevé

Les obligations d'Atenor seront émises au-dessus de leur valeur nominale: les titres à quatre ans sont proposés à 101,635% de la valeur faciale et ceux à six ans à 101,875%. Compte tenu de cette prime à charge des investisseurs, et après avoir retranché le précompte mobilier de 30%, ces obligations offrent un rendement net annuel de 1,85% et 2,37% respectivement.

"Le ralentissement économique pourrait avoir un impact sur les résultats 2020 et plus probablement sur les résultats 2021."
Atenor
Rapport financier semestriel 2020

Ce dernier taux est plus élevé que celui de 1,639% qu'avait proposé Bekaert pour son obligation à sept ans. Et pour cause, le profil d'emprunteur d'Atenor est différent: le promoteur est dépendant de la vigueur du marché immobilier de bureau et résidentiel, susceptible de souffrir de la crise économique due à la pandémie. Par ailleurs, le groupe belge est endetté à hauteur de 492 millions d'euros, d'après ses chiffres semestriels publiés au début de septembre, tandis que ses actifs sont évalués à 979,5 millions d'euros.

"Depuis plusieurs mois, un ralentissement économique net et généralisé s’installe à travers l’Europe, avec plus ou moins d’intensité selon les pays et régions", avertissait Atenor le mois dernier. "Ce ralentissement économique pourrait avoir un impact sur les résultats 2020 et plus probablement sur les résultats 2021." Le groupe assure néanmoins disposer de "liquidités adéquates" pour poursuivre sa politique de croissance malgré ce contexte conjoncturel incertain.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés