Barco survole le Bel 20 (Débriefing actions belges)

©BELGA

Timide rebond pour le Bel 20 ce mardi au lendemain d'une claque monumentale. L'indice bruxellois a gagné 0,05% avec une mention spéciale pour Barco et les télécoms.

La Bourse de Bruxelles accueillait ce mardi son troisième nouveau pensionnaire de l'année en la personne d'Unifiedpost . La fintech a démarré la séance sur un bond de près de 40% avant d'effacer entièrement ses gains matinaux à mi-séance et de terminer la séance avec le vent dans le dos. L'action Unifiedpost, introduite à 20 euros dans le Bel Small, a terminé sa première journée 3,80 euros plus haut, soit une progression de 19%.

La plupart des valeurs qui composent le Bel 20 ont terminé en repli ce mardi malgré une tentative de rebond durant une bonne partie de la séance. L'indice de référence a perdu 0,42%.

La plus petite capitalisation de l'indice a terminé en tête. Barco a gagné 3,84% à 18,37 euros. Le groupe technologique a vu sa filiale spécialisée dans l'imagerie médicale grimper dans le top 10 des fournisseurs du secteur en Chine.

Les deux opérateurs télécoms de l'indice, Telenet et Proximus , faisaient également partie du wagon de tête du Bel 20, prenant respectivement 0,57% et 1,24%.

Ageas (+0,30%) convoquera le 22 octobre prochain une assemblée générale spéciale avec à l’ordre du jour, entre autres, un dividende intérimaire pour l’exercice 2019. 

Aedifica (-0,39%) n'a pas séduit grand monde avec sa nouvelle emplette. La SIR a acquis deux résidences de soins à construire aux Pays-Bas pour un montant total de 13 millions d’euros.

UCB  a annoncé que les autorités sanitaires aux États-Unis et en Europe ont accepté le dossier de commercialisation déposé pour une molécule ciblant le psoriasis. Son action, malgré un bon début de séance, a lâché 1,62%. Dans le même secteur, Galapagos (-2,06%) n'était pas à la fête.

Hors Bel 20, c'est également une biotech qui a signé la plus forte baisse du jour. Asit Biotech a abandonné 7,95% après avoir fortement grimpé la veille en annonçant un partenariat pour développer une nouvelle génération d’antiallergique.

La plus vieille action de la cote, à savoir la Banque Nationale de Belgique (-0,55%) , a atteint en séance son plus bas niveau de l'année à 1.795 euros.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés