analyse

Barco, une action chère mais un potentiel élevé

©BELGA

Kempen a réduit son avis sur Barco. L'action se retrouve au niveau affiché sept semaines plus tôt. Les analystes restent, en grande majorité, positifs. Le potentiel du titre remonte mais sa valorisation est élevée.

L'action Barco  a nettement reculé en Bourse ce lundi, après un abaissement de recommandation. Le titre a même perdu jusqu'à 7% à l'ouverture des marchés, avant de réduire ses pertes. La méforme du titre du spécialiste de l'imagerie est due à une note du courtier Kempen & Co, qui considère que le cours actuel reflète déjà la croissance attendue.

Vendredi dernier, Barco avait déjà chuté de 4,8% dans un marché sujet à un fort courant vendeur à cause des craintes liées à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Le nouveau revers subi ce lundi a ramené l'action à un prix qu'elle n'avait plus affiché depuis sept semaines.

Kempen estime que la croissance attendue des flux de trésorerie disponible du fabricant de projecteurs professionnels est déjà intégrée dans le cours de Barco au prix actuel. D'après les données de l'agence d'informations financières Bloomberg, le prix de l'action est tombé à un plancher de 169,60 euros lundi matin, soit son plus faible niveau en cours de séance depuis le 17 juin.

Le potentiel de l'action remonte

Christophe Beghin et Emmanuel Carlier, analystes de Kempen, on réduit leur avis à "neutre", contre une recommandation d'"acheter" auparavant. Kempen est le premier des six courtiers qui suivent Barco à renoncer à un conseil d'achat. Depuis le mois de février, tous les analystes scrutant le titre du groupe belge en recommandaient l'acquisition.

La forte hausse de Barco en Bourse depuis le début de l'année avait réduit son potentiel de progression ultérieure. D'après le consensus des analystes, il était encore de près de 8% en juin mais était tombé à 5% le mois dernier, en dépit de la révision à la hausse des objectifs de cours de Kepler Cheuvreux et Berenberg, dans la foulée de la journée de rencontre du groupe belge avec les courtiers et investisseurs.

Ce lundi, malgré la révision à la baisse de leur recommandation, les analystes de Kempen ont eux aussi revu leur prix cible à la hausse. Alors qu'ils visaient jusqu'à présent 184 euros, ils jugent désormais que le titre pourrait monter jusqu'à 200 euros d'ici un an. En moyenne, les courtiers qui suivent Barco voient son cours monter à 201,83 euros d'ici un an, ce qui permet à l'action, compte tenu de sa baisse de ce lundi, de retrouver un potentiel de hausse plus intéressant, de l'ordre de 15%.

"Compenser les effets de la crise"

Kempen justifie la remontée de son objectif de cours par les "solides" résultats semestriels du groupe belge. Le courtier se dit même prêt à redevenir positif sur l'action. Pour cela, il faudrait, selon Kempen, que Barco utilise son trésor de guerre pour une acquisition, qu'il ait la possibilité de conclure un partenariat pour son système de présentation ClickShare (système sans fil permettant de partager du contenu en entreprise, sans installation de nouveaux logiciels) ou encore qu'il modifie le calendrier des remplacements de projecteurs de cinémas.

Lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre, le 22 juillet, le patron de Barco, Eric Van Zele, disait s'attendre à ce que "le marché du cinéma numérique compense encore la baisse des ventes sur d'autres marchés qui subissent actuellement les effets de la crise économique".

Actuellement, l'action Barco affiche encore une progression de 75% en 2019, malgré son net recul des deux dernières séances boursières. Son cours représente plus de 24 fois les bénéfices espérés cette année, un niveau jugé cher par des observateurs des marchés. Son dividende, attendu à 2,45 euros en 2020 par les analystes, confère au titre un rendement de 1,4%, alors que ce dernier était de près de 2,5% en début d'année.


Publicité
Publicité

Messages sponsorisés