Barco victime de prises de bénéfices (débriefing actions belges)

©Arne Dedert/dpa

Barco, qui avait fortement progressé en début de semaine, a battu en retraite. Très hésitant, le Bel 20 est néanmoins parvenu à clôturer en légère hausse.

La Bourse de Bruxelles a, de justesse, échappé au courant vendeur qui a parcouru les marchés européens vendredi, les investisseurs ayant pris acte des chiffres inférieurs aux attentes de l'emploi de septembre aux Etats-Unis, tandis que la propagation du coronavirus et ses conséquences économiques potentielles continuent à inquiéter. En clôture, le Bel 20 a pris 0,35%.

Colruyt a cédé 0,48%. La banque HSBC a signalé qu'elle restait prudente à propos des perspectives du groupe de distribution, qui avait annoncé, lors de son assemblée générale mercredi, que son résultat net ajusté annuel serait au moins au même niveau que lors de l'exercice précédent. Selon l'analystes de HSBC, même si de nouvelles restrictions liées à la pandémie pourraient soutenir les ventes, les coûts du groupe belge pourraient aussi grimper. HSBC souligne que les activités françaises de Colruyt restent déficitaires et ne voit pas le groupe atteindre l'équilibre sous peu.

Solvay a pris 0,33%. Selon Deutsche Bank, le groupe de chimie devrait avoir connu un troisième trimestre faible. L'analyste Virginie Boucher-Ferté voit le bénéfice brut d'exploitation (ebitda) chuter de 23% en raison d'une demande plus faible sur de nombreux marchés finaux clés (pétrole et gaz, automobile, aviation, construction et mines) et des taux de change défavorables qui compenseront les économies de coûts et la baisse des prix des matières premières. Le conseil reste à "conserver" et l'objectif de cours à 82 euros.

Barco a chuté de 3,31%. Le titre du groupe d'imagerie a subi des prises de bénérices. A la clôture de jeudi, l'action Barco avait enregistré une hausse de près de 8% depuis lundi.

Hors Bel 20, Euronav a progressé de 0,40%. Entre le 25 et le 30 septembre, le transporteur maritime de pétrole a acquis 584.500 actions propres pour un montant total de 4,36 millions d'euros. Euronav détient désormais ainsi 16,1 millions de ses propres titres, ce qui représente 7,30% de son capital.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés