Barco, WDP et Telenet confirment leur dividende (Débriefing actions belges)

Le Bel 20 n'aura pas conservé 3.000 points très longtemps cette semaine. ©BELGA

Le Bel 20 a reculé après trois séance de hausse. Telenet a annoncé un dividende complémentaire. Barco et WDP maintiennent leur dividende. Menace sur celui de AB inBev.

La Bourse de Bruxelles a terminé en recul après trois séances d’affilée en hausse, les espoirs sur les mesures de relance gouvernementales se heurtant à la propagation continue de la pandémie de Covid-19. Le Bel 20 a lâché 4,71% à 2.862,79 points. 

Telenet a gagné 6,26%.  Le groupe de télécoms a proposé la distribution d’un dividende brut complémentaire de 1,3050 euro par action, soit un dividende total de 1,8750 euro pour 2019. La date de paiement a été fixée au 6 mai. Le groupe a aussi entendu annuler 814.966 actions propres. Ageas (+2,85%) et UCB (+1,08%) ont été les deux seules autres valeurs de l'indice en hausse.

Barco a perdu 7,85%. Le spécialiste de l'imagerie a annoncé un dividende brut de 2,65 euros par action dans son avis de convocation à l'assemblée générale du 30 avril.

KBC et ING ont reculé de 8,27% et 8,62% après la recommandation de la Fédération des Banques européennes à ses membres de suspendre leur dividende et leur programme de rachat d'actions à cause de la pandémie de Covid-19.

WDP a confirmé son projet de dividende de 0,74 euro pour 2019 lors de la publication de son rapport annuel. Bien que l’impact global reste incertain, le management a indiqué que chaque mois de retard dans les travaux de construction aura un impact sur le résultat EPRA d'environ 1,5 million d'euros, a souligné KBC Securities. Le titre a perdu 4,85%.

AB InBev a signé la pire performance du Bel 20 (-8,64%). Le courtier Jefferies estime que le dividende du brasseur est menacé, car il doit "penser à maîtriser sa montagne de dettes". 

Sur le marché élargi, Exmar a reculé de 9,66%. Le groupe a fini l’année 2019 sur une perte de 8,7 millions de dollars, contre 14 millions en 2018. Le groupe maritime a vu ses revenus grimper d’un tiers, à 225 millions de dollars. Pas de dividende.

Jensen Group a perdu 1,78% après son coronawarning. La société a dit s’attendre à un ralentissement de ses activités en raison de la pandémie, mais ne peut pas actuellement en mesurer l’impact. Elle a toutefois signalé qu’il aura un impact significatif sur ses revenus et sa rentabilité en 2020.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés