Une OPA autrichienne sur Recticel

Recticel se concentre sur deux activités: l'isolation pour le bâtiment et les mousses techniques pour l'isolation acoustique des automobiles. ©jonas lampens

Le groupe autrichien Greiner veut racheter Recticel. Un accord préliminaire a été conclu avec Bois Sauvage, l'actionnaire majoritaire du spécialiste des matériaux isolants.

À l'entame de la séance de ce vendredi, la cote bruxelloise se demandait ce qu'il se passait avec les actions de Recticel et celles de son actionnaire de référence, le holding Bois Sauvage, toutes les deux suspendues par la FSMA. Le titre du producteur de mousses isolantes avait d'ailleurs chauffé de 14% sans raison apparente ce jeudi.

En cours de journée, un communiqué de presse du fabricant autrichien de plastique Greiner est venu clarifier les choses. Partenaire de longue de Recticel, Greiner a conclu un accord avec Bois Sauvage pour reprendre les 27,03% qu'il détient dans le champion flamand de l'isolation.

Le groupe autrichien ajoute aussi qu'il a l'intention de lancer une offre publique d'acquisition en numéraire sur Recticel pour 13,50 euros par action post dividende de 0,26 euro. "Le prix de l'offre représente une prime de 17,3% par rapport au prix moyen pondéré du volume sur les six derniers mois", précise Greiner qui chiffre à 1,04 milliard d'euros la valeur d'entreprise de Recticel avec son offre. "Il s’agit du moment idéal pour réunir nos deux entreprises", note le CEO de Greiner Axel Kühner, car "Recticel vient de terminer l’acquisition de FoamPartner et a annoncé sa nouvelle stratégie, que nous pouvons aider à accélérer".

Une bonne affaire pour Bois Sauvage

Le profil de l'acheteur a visiblement plu à Bois Sauvage. "L’histoire familiale de la société Greiner, leur connaissance du secteur ainsi que leur engagement à long terme ont contribué à notre décision de leur vendre notre participation", explique Benoit Deckers, le CEO du holding qui dit soutenir "leur intention d’offre publique d’acquisition."

Le timing a joué aussi jouer en faveur d'une accélération dans la vente des parts de Bois Sauvage.

Greiner a racheté les 27,03% de Recticel détenus par Bois Sauvage au prix de 13,50 euros.

Le holding détenait un peu plus de 15 millions d'actions Recticel au 31 décembre 2020, soit une participation valorisée alors à 161,81 millions d'euros. Depuis le début de l'année, l'action Recticel a gonflé de 5 euros, ce qui porte la valeur de la participation actuelle de Bois Sauvage à près de 230 millions d'euros. Au prix convenu avec Greiner, il est question d'un montant proche de 203 millions d'euros.

Le bon moment

Une vente de Recticel? L'affaire n'est pas neuve. Kingspan, le concurrent irlandais de l'entreprise flamande, avait proposé, il y a deux ans, de la reprendre pour 10 euros par action. L'offre a été froidement rejetée.

22%
du portefeuille
Recticel représente 22% du portefeuille de Bois Sauvage, selon KBC Securities. Seuls le propriétaire de Neuhaus, United Belgian Chocolate Group (36%), et Umicore (24%) pèsent plus dans son portefeuille.

Cette fois-ci, le timing a joué en faveur d'une accélération dans la vente des parts de Bois Sauvage. L'action Recticel a entamé l'année de fort belle manière, gonflant de plus de 40% depuis le premier janvier. Elle évolue à présent à son plus haut niveau depuis 1991. Sur un an, la hausse atteint les 140%.

L'acheteur potentiel est aussi un groupe bien connu de Recticel. En 1992, ils ont formé une joint-venture, Eurofoam, rachetée entièrement par Greiner l'an dernier.

Au terme de l'opération, Greiner envisage de maintenir la cotation du groupe flamand à Bruxelles.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés