Boom des échanges d’actions belges

©BELGA

Le nombre de transactions des valeurs belges cotées sur Euronext a bondi de 50% ces six derniers mois.

S’il y a une chose qui a continué à fonctionner – et pas qu’un peu – pendant le confinement, ce sont les marchés d’actions. Plus encore: les mouvements de montagnes russes qui ont agité la bourse au cours du premier semestre se sont traduits par un véritable boom au niveau du nombre de transactions. C’est ce que révèlent les statistiques d’Euronext, l’opérateur boursier paneuropéen, qui couvre également la Bourse de Bruxelles.

Sur les six premiers mois de l'année, les investisseurs ont réalisé 13,5 millions de transactions sur actions belges, soit 50% de plus que les 9 millions de transactions de la même période en 2019. Rappelons cependant que les " actions belges " ne se limitent pas à " Euronext Bruxelles ". Les chiffres reprennent également celles cotées sur d'autres bourses d’Euronext, comme Galapagos à Amsterdam et X-Fab à Paris.

©Mediafin

Tendance confirmée

Ces chiffres confirment que pendant le confinement, les investisseurs ont (re)découvert la bourse, y compris une nouvelle génération de jeunes investisseurs. Une tendance également confirmée par la popularité des actions qui sont généralement appréciées par les investisseurs individuels: leur intérêt pour Kinepolis a été multiplié par quatre, et pour Miko (+192%) et Smartphoto (+168%), les chiffres ont presque triplé.

Grâce au recyclage d’anciennes annonces, l’entreprise de bioplastique – en perte – Avantium a attiré six fois plus d’investisseurs.

Par ailleurs, les investisseurs n’ont pas boudé certaines actions plus spéculatives: sans nouvelle actualité, mais grâce au recyclage d’anciennes annonces, l’entreprise de bioplastique – en perte – Avantium a attiré six fois plus d’investisseurs. Et ce n’est pas tout: la coquille vide Sucraf a fait l’objet de huit fois plus de transactions – soit 42 en six mois contre cinq un an plus tôt – et ce, sans la moindre annonce.

Mais les statistiques montrent que les grands investisseurs ne sont pas en reste. Pour les actions considérées comme des valeurs refuges comme le gestionnaire de réseau Elia (+231%) et le spécialiste en immobilier logistique WDP (+217%), on a assisté à un véritable rush. Le promoteur immobilier Immobel (+365%) a profité d’une première recommandation d’achat d’une maison de bourse étrangère (Berenberg), ce qui lui a valu près de cinq fois plus d’intérêt de la part des investisseurs.

2,5
millions de transactions
Le record de transactions sur actions belges est détenu par AB InBev. Le géant brassicole a fait l’objet de 2,5 millions de transactions (+53%).

Le record de transactions sur actions belges est détenu par AB InBev. Le géant brassicole a fait l’objet de 2,5 millions de transactions (+53%), soit 1 million de plus que Galapagos (+103%) et 1,5 million de plus que KBC (+47%). Toutefois, Euronext doit partager près de la moitié de son action phare avec Wall Street. C’est notamment ce qui explique pourquoi le champion belge ne se retrouve qu’en 16e place sur la liste des actions les plus échangées sur Euronext. En tête du classement, on trouve des actions néerlandaises et françaises comme RoyalDutch Shell, Total, ASML et Airbus.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés