Bpost verra son résultat net se contracter en 2019 "mais ce n'est pas grave"

©BELGA

L’opérateur postal a tenu sa promesse en termes d’Ebitda pour 2018 et maintient son dividende à 1,31 euro par action. Pour 2019, il promet de distribuer 85% du résultat net. Mais comme sa prévision d’Ebita laisse présager un recul, le net et le dividende s’inscriront eux aussi en baisse. "Ce n'est pas grave", explique Koen Van Gerven.

Bpost a terminé l’année 2018 sur un dernier trimestre "saisonnièrement solide", grâce à la nouvelle forte croissance organique de l’activité paquets aussi bien en Belgique qu’à l’international et malgré l’impact négatif des actions de grève en novembre. L’entreprise semi-publique cotée a bouclé le quatrième trimestre sur un chiffre d’affaires de 1,13 milliard d’euros, en hausse de 18,5%, sous l’effet des acquisitions et de la progression des paquets. Elle a dégagé un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 206,4 millions.

 

Pour l’année entière, bpost a enregistré un chiffre d’affaires de 3,85 milliards d’euros, en hausse de 27,3% en normalisé. Le groupe a dégagé un Ebitda de 571,1 millions, dans la moitié inférieure de la fourchette de résultat sur laquelle tablait la direction (560 à 600 millions, pour rappel) et en recul de 4,5% sur 2017. Son résultat net normalisé s’est établi à 290,4 millions, en repli de 11,8% sur un an. Le profit net de la maison mère Bpost SA a atteint 262,3 millions (-9,8%).

Dividende et perspectives

Le dividende total qui sera proposé à la prochaine assemblée générale sera de 1,31 euro par action, identique à celui de 2017. "Les résultats de 2018 sont conformes aux attentes que nous avions exprimées à l’occasion de notre Capital Markets Day en juin et réitérées depuis lors, a déclaré le CEO Koen Van Gerven dans le communiqué. Nous avons tenu nos promesses, avec un Ebitda annuel en ligne avec les prévisions, une contribution de Radial telle que nous l’avions anticipée et le paiement d’un dividende de 1,31 euro par action."

 

 

Pour 2019, la direction entend générer un chiffre d’affaires stable par rapport à 2018, ventes de bâtiments inclues, et un profit d’exploitation (Ebit) normalisé supérieur à 300 millions, contre 393 millions l’an dernier. Elle prévoit de distribuer un dividende "équivalent à minimum 85% du résultat net BGAAP 2019 de Bpost SA". Cela signifiera donc un profit net et un dividende en baisse cette année.
"Ce sera à nouveau une année pleine de défis, convient le CEO Koen Van Gerven dans une interview à L’Echo, mais je suis très confiant. Au Royaume-Uni, au Portugal, aux Pays-Bas..., un peu partout en Europe le secteur postal subit une forte transformation en raison du déclin du courrier. Nous avons une vision claire. Nous savons dans quelle direction aller. En termes de résultats, l’impact ne sera pas négligeable. Celui de 2019 sera inférieur à 2018, mais ce n’est pas grave; cela fait partie de notre volonté de transformer l’entreprise afin qu’elle soit pertinente à l’avenir aussi bien pour nos clients que pour nos employés."
Publicité
Publicité

Echo Connect