Caisse pleine pour Celyad, les banques s'interrogent (Débriefing actions belges)

Un indice Ifo décevant pèse sur le Bel 20. ©BELGA

La biotech Celyad a souligné que sa trésorerie sera suffisante jusqu'en 2021. KBC a reculé alors que les dividendes des banques sont remis en question.

La Bourse de Bruxelles a ouvert en forte hausse, mais a temporisé après la publication d'un indice Ifo qui a montré que le climat des affaires en Allemagne s'est dégradé encore plus fortement qu'attendu en mars. Le Bel 20 a dépassé les 3000 points en séance, pour terminer sur une hausse de 1,82% à 2919,65 points.

Barco  (+8,38%) a signé l'une des plus fortes hausses de l'indice, tout comme Galapagos (+10,35%) et Ageas (+6,91%).

UCB  a gagné 1,21%. Le groupe pharmaceutique va lancer un programme de rachat d’actions propres portant sur un maximum de 1,2 million de titres. Ceux-ci serviront pour une forme de rémunération du personnel.

AB InBev  a pris 3,44%. Kepler Cheuvreux a réduit son objectif de cours à 55 euros contre 79 euros avant. La recommandation reste à "acheter". Les analystes de la société ont abaissé leurs estimations pour le bénéfice d'exploitation du brasseur de 13 à 14%" pour refléter la situation avec le Covid-19, et l'impact matériel négatif des devises".

Colruyt (-3,91%) et Proximus  (-1,81%) ont été délaissés par les investisseurs.

ING a pris 2,69%, mais KBC a perdu 1,81%, alors que la Fédération des banques européennes envisage de demander une suspension des dividendes du secteur.

Sur le marché élargi, EVS  a perdu 6,09%. Le groupe a signalé que ses estimations de chiffre d’affaires de 100 à 120 millions d’euros en 2020 ne seront pas atteintes. Il a aussi annoncé que le coupon final de 50 centimes est annulé.

Avantium a progressé de 17,91% après ses résultats. La société a dégagé une perte nette de 23,5 millions d’euros en 2019 contre une perte de 68,4 millions en 2018. Fin 2019, sa trésorerie s’élevait à 45,4 millions contre 83,3 millions un an plus tôt. Mais les analystes ont souligné que ses résultats sont supérieurs aux attentes du marché. 

Celyad  a bondi de 7,66%. La biotech a terminé son exercice 2019 avec une trésorerie de plus de 39 millions d'euros

Curetis  a perdu 13,08%.Les premiers kits de dépistage du Covid-19 de la biotech ont été livrés en Europe. 


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés